AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 histoire futuriste Dofusienne

Aller en bas 
AuteurMessage
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: histoire futuriste Dofusienne   Jeu 21 Jan - 22:33

ANDJAUL DYNASTY


La création, ou ère des chasseurs est la première nomination d’un cycle de périodes historiques. Il est donc normal, qu’elle fut considéré comme l’an 0 du règne de Djaul sur le monde des 12. Durant cette phase d’expansionnisme, Brakmarien, Bontarien et Amaknéen évoluaient sans encombres, sans réel menace. Chaque personne avait de quoi se loger et se sustenter à son aise. 659 années s’écoulèrent dans la plus grande euphorie, mais au début de la 660ème année, les fléaux apparurent sur les terres des différentes cités.
L’ère des fléaux dura pendant 13 ans. Durant cette décennie, la totalité des terres du monde de Djaul furent ravagées par des forces chaotiques en réponse à divers facteurs ( politique, économique, sociologique etc.) dont nous feront que citer sans les expliquer pour le moment, n’étant pas nécessaire au début de notre histoire.
A la suite de cet ère, survint celle de la restauration. Une période que l’on pourrait définir en quelques termes : guerre civile, meurtre, pillage, abrutissement.
C’est durant cette époque que l’histoire qui nous intéresse commence.


 
Nous sommes actuellement le 15 Fraouctor 401 de l’ère de restauration. Notre localisation actuelle est [-55;-91] sur l’ancien système de notation des zones, aux abords de la zone arctique, proche de l’île de Nowel. Notre vitesse est de 5 nœuds, soit 9,260km/h. L’équipage compte 163 membres et les réserves de nourriture dureront encore 24 jours. Fin du rapport n°4, à 16H10.
Capitaine Black-kimi, du vaisseau de transport « Le white Ruby »

Le capitaine posa sa plume de poolay, referma le cahier de manière lasse, tout en remettant les scellés en place afin qu’aucune personne à part lui et son second ne puisse l’ouvrir et ainsi lire ce journal de bord. A chaque fois qu’il exécutait cette tâche sécuritaire, il se rappelait que l’époque dans laquelle il vieillissait n’était pas des plus luxuriante et que la confiance était une chose rare et précieuse. Il renfila son manteau, raccrocha les boutons en évitant celui du col, car sa barbe ne serait plus autant en vue. Il se présenta devant son miroir et y vit un Osamodas dont les années avaient été dérobées par le temps. 47, c’était son âge, ainsi que la longueur de sa barbe en centimètre. Mais malgré cela, ses yeux possédaient toujours cette étincelle de vivacité qui appelait à ce qu’il navigue encore un bon bout de temps. Ces joues creuses, ainsi que son nez fin accentuaient encore plus son regard d’un bleu claire presque aussi limpide que les eaux de la rivière Kawaii. Quant à ses sourcils hirsutes et poilus, ils donnaient une profondeur et une intensité qui aurait charmé plus d’une ribaude des anciens ports. Il souri et enfila sur sa caboche chevelue, une casquette de couleur pourpre qui faisait office de chapeau de capitaine pour ce voyage. Il allait sortir prendre l’air quand son second toqua et entra sans attendre la réponse de son supérieur quant à sa disponibilité.

- Un jour, je serais en compagnie d’une gente demoiselle ou bien d’un chef de clan, le savez-vous?! Je ne donne pas cher de votre peau si vous entrez de cette façon si cela survient mon cher Astor.
- Oui oui, je le sais, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui Kimi! Donc ne faites pas semblant de me sermonner, on le sait tout les deux que ce trait de caractère vous fait défauts à mon égard!

Le capitaine feignit la colère par une moue pitoyable, puis il laissa échapper un rire de bon cœur.

- Bon alors, qu’y a-t’il cette fois? Le mousse est encore tombé à l’eau? Ou bien un des marchands auraient du matériel illicite dans son paquetage?
- Rien à signaler de ce coté là, je m’en suis chargé personnellement, mais l’un des marchands répondant au nom de « Ana’djul Ydynast», drôle de nom d’ailleurs, vous demande audience. Il désire promptement vous rencontrer avant l’amerrissage qui aura lieu dans 2 jours.

Le front du capitaine se plissa, il feuilleta la liste des passagers tout en regardant son second…

- de glace…il veut parler avec vous du problème de la glace et de son acheminement à la soute réfrigéré, il se plaint que 7 jours seraient trop court pour remplir la soute!
On voit bien qu’il ne connait pas notre compagnie! On est rapide et efficace! Ahaha!

Voyant que le capitaine restait de marbre, presque plongé dans ses pensées, il lui demanda si il devait aller annoncer le refus d’une audience au marchand.

- Non, faites le venir, je vais lui expliquer moi-même…Merci Astor.

Le second s’en alla chercher le quémandeur. Black-kimi débarrassa son bureau de tout les artefacts et papiers non nécessaires et installa une chaise à l’autre extrémité de ce qui serait la table de discussion. Soudain, une ombre trapue entra dans le local, elle enleva son manteau, laissant ainsi apparaitre son squelette d’une blancheur à rendre jaloux un dragoss blanc. Petit en taille et peut imposant à cause de cette masse osseuse, le sram se figea à coté de la chaise et s’adressa au Capitaine du vaisseau.

- Ana’djul Ydynast, 7ème du nom.

Le capitaine lança un regard intéressé au porte-document que ce dernier possédait, puis il répondit machinalement en se présentant.

- Laduj’An Tsynady, 13ème du nom.

Le sram se posa sur la chaise qui lui était offerte, et ouvrit son porte-document. Il dévisagea l’officier, puis d’un air détendue, il déchira le cachet qui protégeait des papiers qui devaient être importants.

- Bien, pour cette séance, j’ai pour ordre de tout vous dire, mais commençons donc par nous présenter sous nos vrais titre, c‘est plus glorifiant. Pour ma part, je suis Sylhander, descendant de la 7ème génération du héros Sylend . Je tiens le rôle d’historien, d’archiviste, de diplomate, de marchands et je suis l’un des représentants du conseil des 24 dans notre guilde. A oui, j’ai 94 ans pour informations, fin que je doute que votre intérêt soit orienté sur mon âge.

Le capitaine se leva et adressa un humble salut tout en faisant ce qui devait être une révérence, puis à la suite de cela, il alluma un cigare et reposa son postérieur dans son fauteuil. Il tira deux trois fois dessus, puis avec un sourire en coin et les yeux à demi-clos, il prit la parole.

- Fort impressionnant, je ne pensais pas rencontrer un haut conseiller durant ma courte vie! Mais bon je m’égards et j’en oublie les bonnes manières. Je me nomme Black-Kimi, je tiens le rôle d’espion et de gardien du secret, oui, ce n’est pas non plus banal, j’avoue que ce sont deux statuts peux assimilables pour un même homme. J’ai 47 ans pour votre gouverne, mais je pense que vous vous en foutez royalement aussi. Sinon, pour rentrer dans les lignes importante de ma présentation, je suis un descendant de la 13ème génération du héros Mikimoto et de l’héroine Black-flo, première meneuse de l’ère de restauration.
- Bien, nous allons pouvoir rentrer dans le vif du sujet!
 
Fin du chapitre 1

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Ven 22 Jan - 4:04

Archives historiques de la guilde Andjaul Dynasty.

Sylend : Disciple Sram né en l’An 621 de la création, il est connu comme étant le sage bras droit de Black-flo. Il joua un rôle important lors de l’ère du Fléau en créant une alliance entre plusieurs guildes renommées. Il fût l’un des 3 généraux qui dirigèrent le combat contre le Dark-Vlad et son dragon-chafer ( aussi appelé communément le Skull Dark-Vlad ). A la fin des 13 années de ténèbres, Sylend quitta les champs de batailles afin de créer le premier haut conseil de l’alliance ( composé alors de 172 guildes ). Il fut élu 3ème haut dirigeant de l’alliance en l’An 19 de l’ère de restauration à l‘âge de 70 ans. Durant ce mandat, il instaura le plan de sauvegarde de l’histoire et fut le premier archiviste de Andjaul and Co. Connu aussi comme étant un coureur de jupons, on ne peut compter ses descendants. Il mourut en l’An 68 dans ses quartiers de la guilde, à l‘âge de 119 ans.
 

 
Andjaul Dynasty


Black-Kimi venait de finir son cigare. Il inspira profondément, s’étira les bras et sentit craquer une côte. Il se vautra dans son fauteuil et commença à caresser sa barbe avec sa main droite. Il était tranquille, trop à son goût vu les circonstances! La venue d’un haut dirigeant de sa guilde n’avait rien d’une mission ordinaire. Il fallait s’attendre à du lourd, au grand malheur de ce capitaine qui se serait bien passé de trop remuer sa carcasse avant quelques mois. Sylhander, voyant que son interlocuteur était prêt à écouter l’ordre de mission, fit craquer ces phalanges et saisit le premier document de sa pile.

- Notre destination est comme prévue l’île de Nowel, vous accosterez dans la zone mentionnée dans le contrat. Jusqu’à la fin de cette mission, je garderais mon titre de marchand et superviserais les travaux d’exploitation de la glace. Votre mission quant à vous, sera de garder un œil ouvert sur tout les membres de cette expédition, tout en gardant une relation inamical avec ma personne. Nous devons jouer sur cette couverture des jours d’exploitations, Bien sûr, vous n’accepterez pas ma demande concernant les travaux , 7 jours seront bien suffisant pour réaliser ma mission.
D’ailleurs, il faudrait préparer une barque à ma disposition sur le flanc Est de votre navire pour demain à 00h00. A ce moment là, je laisserais à vos cotés un double de ma personne qui agira comme moi à la perfection. J’ai déjà prit des précaution en faisant en sorte qu’aucun Ecaflip ou Sram ne soit à bord à part moi, ainsi mon sort pourra duper facilement la totalité de l’équipage. Après vos 7 jours de travaux, repartez de la zone tout en calculant bien votre vitesse afin de me récupérer à 00h00 au même endroit. Voici les coordonnées exact. Ce sera tout ce que vous avez à faire durant cette mission, la tâche a l’air simple, je l’avoue, mais 7 jours dans cette enfer gelé peut réserver des surprises, donc soyez aux aguets… Des questions?
- Une seule, n’y a-t-il pas une distance maximal de liaison psychique entre votre double et vous? Si oui, n’est elle pas inférieur à la distance qui va vous séparez? Donc si il y a un problème, vous ne pourrez pas nous contacter?

Black-Kimi eut l’impression de voir s’esquisser un sourire sur ce visage osseux, mais il ne pouvait en être certain, ses capacités d’observations n’étaient pas assez affinés pour lire les mimiques émotionnels des Sram à la perfection.

- Très bonne question, je n’en attendais pas moins. Je vous confirme donc que la distance sera supérieur de 3 fois à la distance maximal, c’est pour cela que mon clone sera conditionné pour obéir à un schéma prédéfini durant le temps de ma mission. Quant au contact, pour le bien de cette mission, il est nécessaire que nous n’en n’ayons pas du tout. Si quelque chose m’arrivait, mon double s’évaporerait dans l’immédiat. A ce moment là, vous auriez pour consigne de terminer cette mission comme convenue et de ramener cette cargaison de glace à bon port. Sur ce, notre entretien a assez duré, je repère votre second se rapprochant à grande pas de la porte…Un sacré numéro, il ne ferait pas long feu si vous escortiez un chef de clan ou des pillards.
- Ahaha, c’est ce que je lui dis toujours, mais ce sacré numéro est la seule personne en qui j’ai totalement confiance pour me seconder.

Astor entra dans la pièce tel qu’à son habitude et lança un regard de mépris sur le marchand. Le Sram avait déjà rangé les documents et les avaient cachés. En voyant entrer le second, il se leva de sa chaise et émit un grognement et vociféra quelques propos peu diplomate.

- Avec un second aussi turbulent, sans aucune patience et irrespectueux, cela ne m’étonne même pas de voir un capitaine de vaisseau aussi peu coopératif! Foutredieu! Nous allons arriver dans une zone glacière! Mes hommes ne pourront pas travailler au mieux de leurs formes en 7 jours! Vous imaginez les pertes?! Vous voulez que je pose un bilan négatif à la fin de cette expédition que je paie de MA poche?! Je vous demande 2 jours de plus capitaine! Ni plus-ni moins!

Black-Kimi admira fortement la facilité déconcertante avec laquelle son homologue changea de personnalité, qui aurait pu croire que derrière ce piètre marchand capitaliste, se cachait un homme si renommé dans sa guilde. Puis, afin de rendre la tirade encore plus véritable, il s'engagea aussi dans ce jeux de rôle. Une chance pour lui qu'il devait jouer son propre personnage!


- Ce n’est pas mon problème, mon contrat m’oblige à regagner le port dans exactement 13 jours, je ne vais pas rester 2 jours de plus sur ce glacier et risquer de faire exploser nos moteurs en les faisant tourner au dessus de leurs capacités! Et si vous vouliez augmenter votre rendement, je ne vous avais pas interdit de prendre plus d’hommes, c’est vous qui aviez décidé de vous limiter à 120!
- Et le second irrespectueux, il vous dit d’aller vous faire voir chez les Bworks!
- Je ne vous permets pas, espèce de caricature de Iop! Retournez donc diriger une bande de pillard au lieu d’empester ce bateau avec votre QI de Moskito!

Le marchand claqua la porte tout en beuglant quelques autres noms d’oiseaux à tout va. Le second semblait amusé et lança un clin d’œil à son capitaine.

- Il ne va pas nous lâcher de si tôt lui, c’est une sacrée tête de Dragodinde.
- Pour sur Astor, malheureusement pour lui, nous aussi.

Le lendemain, à minuit, une barque se détacha du bateau et s’en alla en direction du rivage dans une discrétion totale. Le capitaine retourna dans ses quartiers, demain sa mission commencerait… Une simple mission de surveillance comme il les aimait, mais ce mauvais pressentiment qui lui tordait la queue avait fait surface… quelque chose allait se produire, mais de là à savoir si cela était de bonne augure ou non, il lui manquait quelques talents de Xelor. Il décida donc d’aller se coucher, car une semaine de suspicion l’attendait, durant laquelle à nouveau, il ne pourrait avoir confiance que en lui-même. Après s’être installé dans sa couchette, il ouvrit son livre de chevet, un bouquin écrit durant l’époque des chasseurs, une pièce à collection qu’il avait eu lors d’une négoce très difficile. Il ouvrit son livre où stationnait le marque page, puis reprit sa lecture frénétiquement. Deux heures plus tard, le bateau fût plongé dans la nuit noir totale, plus aucune lumière ne pourrait trahir sa présence. Même la lune n’était pas au rendez-vous.

Fin du chapitre 2

 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Ven 22 Jan - 16:27

Ha ha, joli.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Dim 2 Mai - 19:17


Archives historiques de la guilde Andjaul Dynasty.


 
 
Le Détecteur d’identité Génétique ( DIG ) : Inventé en l’an 20 de l’ère de Restauration, cet artefact servait à prouver aux membres des guildes le bien fondé du titre de celui qui se présentait. Cet engin fut abandonné en l’an 401 de l’ère de Restauration, après l’incident au congrès secret des archivistes de l’Alliance. Congrès durant lequel un espion réussit à s’infiltrer et à éliminer une grande partie des archivistes présents.

 
 
Andjaul Dynasty

 
 

Après avoir atteint la terre ferme, Sylhander cacha son embarcation et entreprit une marche longue et sinueuse dans les montagnes de glace de l’île de Nowel. Tout en restant le plus discret possible, il se faufilait et grimpait par différents cheminement, loin de la vue de la faune environnante qui se serait donnée à cœur joie d’en faire une statue de glace. Après plusieurs heures de grimpe et marche assidue, il arriva aux coordonnées de rendez-vous fixées. Il n’y avait à cette endroit qu’une simple stèle, qui avait pour entourage une étendue de glace de toute part. Il scruta la stèle et vit quelques écritures, qu’il ne put déchiffrer d’ailleurs. Après une heure d’attente, il se recroquevilla contre la stèle… était-il arrivé à temps? Ou bien passerait-il ces prochains jours à attendre une entité que ne se présenterait jamais?
Quoi qu’il en soit, il en profita pour remettre en place dans son esprit ce qu’il devait faire durant sa mission. Il ne pouvait échoué, l’enjeu était trop important! Il devait le faire, il devait agir de la sorte pour réveiller les guildes du monde des douze... même si cela ne plaira pas à tout le monde. Mais déjà il voyait au loin approcher deux ombres en sa direction. L’une était petite, frêle et se cachait sous une capuche blanche, alors que l’autre était en faite un Iop massif au regard scrutant l’horizon. La silhouette capuchonnée s’avança et dit: « je suis reste ». Sylhander s’empressa de répondre de la manière qu’on lui avait indiqué, afin qu’il soit bien identifié.

- Je suis ration.

Elle acquiesça de la tête puis enleva sa capuche, c’était une jeune crâ au cheveux d’un violet éclatant, des yeux sombres et d’un bleu magnifique digne des eaux de la mer du nord. Sans exprimer le moindre sourire, elle Demanda à Syl’ de la suivre. Ils marchèrent jusqu’au pied de la montagne, d’où il les vit d’ailleurs apparaitre quand il y pensait…La jeune demoiselle pointa du doigt un point dans la pierre et le iop grogna. Il sortit son épée et envoya un coup qui fendit l’air avec force. Normalement la pierre aurait du se fissurer, mais à la grande surprise de Syl’, l’effet fut tout autre…
La matière même de la pierre changea pour devenir liquide et limpide comme la matière de ces anciens artefacts connus sous le nom de ZAAP. Ils passèrent en vitesse dans le passage et se retrouvèrent dans une anti chambre, dans laquelle se trouvait 4 gardes, ainsi qu’un eniripsa assit à coté d’un DIG.

- Bien bien bien! S’écria le petit éni. Je vous attendais ! Par les entrailles de Djaul, faisons vite ce pti’ test de rien du tout! Posez donc votre main sur la surface gélatineuse…. Voila! Hum.. Hoho! Intéressant, un descendant de Sylend en personne. Soit, c’est tout bon, puis-je vois votre tatouage de guilde? Ho… surprenant… je ne l’avais jamais vu… mais ceci explique cela, vous en parlerez durant la séance je présume? Moui, bon je parle je parle… Entrez donc!

Sylhander, toujours escorté, entra dans la chambre où se tiendrait le congrès, la salle comportait une table ronde où siégeait les 12 représentants des classes, puis étaient disposés 4 estrades comportant environs 20 places chacune. Il dut aller s’asseoir celle la plus proche de l’entrée d’où il venait. La jeune crâ s’assit à coté de lui et lui murmura :

- Désolée de ne m’être présentée plus tôt, je suis Ana-flip. Descendante de Weed-flip au 9ème degré. J’ai pour ordre de vous protéger tout le long de ce congrès, n’imaginez pas que cela me réjouisse plus que vous, je n’aime pas jouer à la nounou. Mais l’on ne sait jamais ce qui peut arriver…

Elle scrutait Syl’ du regard, on aurait cru qu’elle lisait en lui comme un livre ouvert, elle avait beau avoir 9 génération d’écart avec le fameux Weed-flip, l’on sentait au fond de ce regard sombre qu’un esprit félin se cachait. Il était donc logique que notre ami sram comprenne que derrière cette brève présentation, se cachait un avertissement clair comme quoi il serait tenu à l’œil tout le long de ce congrès et qu’aucun de ces gestes n’échapperaient à cette demoiselle…Il allait lui répondre quand les lumières s’éteignirent. Le congrès allaient commencer, il ne lui restait que 7 jours pour faire ce pour quoi il était venu.


Pendant ce temps là, Black-Kimi et son équipage venait de mettre pied à terre.
Ils s’attelèrent à préparer au plus vite le matériel, afin que le travail soit fait proprement. Il faisait froid, mais cela n’empêcha point la nature de créer une faune locale…A peine avait-il fini de préparer le matos, qu’une meute de Soryo des neiges apparaissaient sur un flanc de la montagne.
 
- Tous au bateau! Que ceux qui savent se battre se préparent! Astor!..ASTOR!
- C’est bon capitaine, voila votre arme!
Il lui lança un marteau ressemblant fort à ce que ceux de l’ancien temps aurait appelé un « Cerberus », mais ce n’était hélas qu’une réplique sans aucun pouvoir magique.
- Bien, vous la piétaille, vous venez avec moi. Astor, sortez moi donc cette monstruosité de la cale! Je vous donne 5 minutes!

Les soryo fonçaient désormais sur ce qui étaient pour eux un repas inattendu et facile, enfin… jusqu’au premier coup de marteau du capitaine. Car il avait beau n’avoir aucune connaissance des arcanes osamodas, il n’en avait pas moins une maitrise du marteau bien en dessus de la moyenne. Certes, cela ne faisait que sonner ces démons touffus, mais au moins ça les retenaient. Le combat se prolongeaient, quelques marins s’étaient déjà réfugiés sur le bateau, un bras ensanglanté, ou simplement trop lâche pour tenir position. Il fallait avouer que même un descendant de héros faisait pâle figure face à ces monstres. Mais ils tinrent le temps qui fallut, Astor avait sortit de la cale la « monstruosité » et l’amena sur la terre ferme.
- Super, allez y Astor, lâchez le!
Astor retira une capuche qui se trouvait sur la tête de ce qui était enfaite, un trool des forêts de Litneg apprivoisé, Le trool s’empressa de foncer sur les soryo et ne mit pas long à les faire fuir, il réussit même à en croquer un au passage. Le danger passé, la bête retourna calmement dans ses quartiers, elle ne devaient pas apprécier le temps local. Les marins non plus d’ailleurs, mais dès le danger écarté, tous retournèrent sur la terre ferme pour extraire ce pour quoi ils étaient venus. Quant au Capitaine, il retourna ranger son arme sur le bateau, il ne put à ce moment là remarquer 12 corbaks volés dans les airs, n’annonçant rien de bon pour la suite des évènements.
 
 
 
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalee
Momikonos la Bandelette
Momikonos la Bandelette
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Lun 31 Mai - 0:12

Bon, et la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sokirah.skyblog.com/
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Lun 31 Mai - 8:28

La suite, la suite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Ven 14 Jan - 5:14

Archives historiques de la guilde Andjaul Dynasty.

Le clan des roublards: Connu à l'époque de la création comme étant des voleurs émérités avec un grand sens de la famille. Les roublards devinrent avec le temps la plus grande organisation criminelle des terres d'amakna. Ils sont les principaux instigateurs des rebellions au seins des cités et sont considérés par les quelques dernières guildes et autorités encore en place comme une menace de premier ordre. Le dernier roublard fut pendu au cimettierre d'amakna en l'an 625 de l'ère de restauration à l'arbre qui vut naitre leur mouvement.



ANDJAUL DYNASTY




Les débats se succédaient comme des plats que l'on nous présente lors d'un banquet en compagnie d'un roi. L'on a à peine le temps de le savourer que le second arrive et ainsi de suite. Bestiaire, Historique de régions, Manuel d'herboriste, Cartographie, Recenssement et tutti quanti. Malheureusement (ou heureusement ), la patience des doyens s'éffritaient et des pauses étaient plus souvent annoncées qu'une prise de position sur l'un de ces dits "débats".
Sylhander sentait la pression qui montait en lui, il savait que le temps qui lui serait consacré dépendrait bien plus de l'état de fatigue de ses auditeurs que du contenu de son monologue. Et pour cela, il devait s'en remettre aux dieux afin que la chance lui sourisse. Mais il se perdait dans ses pensées, il ne remarqua pas que le débataire avant lui venait de finir et que les doyens le regardaient d'un air étonné.


-Je crois que nous allons faire une pause, cet archiviste est aussi extenué que nous. Hmmm, mieux encore. Je propose que nous nous retrouvions dans 6 heures. J'annonce la fin de la première journée!


Les dieux étaient-ils avec lui? Surement! Quel cadeau inespéré! Un quart de journéepour reposer le cerveau. Parfait pour la santé mental de la foule...Mais en même temps, c'est une soirée de perdu...Il devra absolument les convaincre au premier passage demain matin.

Au même moment, sur le pont du rafiot. Le capitaine sonnait la fin de la journée.


-Rentrez tous vous mettre au chaud! Astor! ... Astor?! Mais non d'une dragodinde, où es-tu planqué ?!

Aucune réponse ne lui parvenait, il n'y avait qu'à esperer qu'il se trouvait sur le bateau avant que la passerelle ne soit enlevée. Pour l'heure, le capitaine décida de prendre le premier tour de garde. Si son second se trouvait déja à la cale, il viendrait assez vite pour prendre des nouvelles. Sinon, que la déesse féca lui vienne en aide.




- AH!

Kimi se réveilla en sueur, lui qui n'avait pas l'habitude de rêver. Il a été gaté pour une fois, il regarda son heure, le travail ne commencera que dans 120 minutes... Il se dirige vers son bureau et sort son livre de bord. Quel rêve étrange se dit-il...
Il va à la dernière page, et se mit à écrire son songe. Un songe qui malgrès lui se donnait un ton prophétique.


[De retour au congrès]

- La parole est au nouvel arrivant. Prénom, Classe, âge et guilde je vous pris.

- Sylhander, Sram, 94 ans et j'appartiens à la guilde and..

une flèche

Syl' la vit lui passer à quelque centimètre de son crâne pour aller se loger dans le mur.
En tout cas c'était ce qu'il croyait. En y regardant de plus près, il y avait un bras entre le mur et la flèche. Il se retourna pour voir d'où provenait le tir. Il aurait voulu être étonné, mais la tireuse était bien la crâ qui lui avait été assignée. Mais Est-ce qu'elle le visait lui? Ou bien a-t-elle simplement raté la caboche lisse de ce sram qu'il représentait?


- Sécurité ! Evacuez la salle ! C'est un roublard! Il a surement posé des ex...


EXPLOSION

Les flammes envahissaient la salle, plusieurs corps étaient à terre. Mais où était-elle?
Pourquoi la chercher elle maintenant? Syl' n'en avait aucune idée, mais la vie de cette farouche personne était devenue la chose la plus importante à ses yeux sur le moment. Il essayait de se repérer dans la salle, chose qui était devenue particulièrement dur sur le moment. L'étourdissement due au big bang, les lumières aggressives des flammes qui carressaient son visage, le sol jonché de corps meurtris. Il aurait été un iop qu'il se serait senti dans son état normal. Il reprit un peu ses esprits et lança un sort de repérage. Elle était là, étendue par terre. Il se rua vers elle et la tira hors des flammes.

Fin du chapitre 3.5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Ven 14 Jan - 17:27

Archives historiques de la guilde Andjaul Dynasty

Dieu : Lorsqu'on parle de dieu, on associe souvent les 12 divinités et leurs plus fidèles serviteurs à ce titre. Mais une théorie peu reconnue à l'époque de la création voulait qu'il y ait une entité supérieur à Jiva et ses homologues. Cette puissance supérieur aurait été la créatrice originel des 12 races, ainsi que celle des pandawas. Il aurait ensuite réparti ses 12 premiers disciples à la direction de ces races en les élévant à un niveau de vie supérieur



ANDJAUL DYNASTY



Le rapport mentionnait un total de 28 morts, dont 3 doyens. le dénommé roublard s'était fait passer pour un xelor représantant la guilde "Adeptus delirium". Une guilde qui avait perdu peu à peu de son pouvoir au fil des décénnies et qui n'avait envoyé qu'un membre. Le choix de l'identité était parfaite. Aucun n'autre membre de la guilde n'était présent pour le démasquer et la fiabilité du DIG avait été déjoué grâce à un somptueux stratagème. Le roublard avait coupé l'avant bras de sa victime, puis en préparant son déguisement, il avait fait en sorte que cette main soit posée sur l'objet d'analyse. Après le réveil d'Ana-flip. Le rapport pu être complété sur la façon dont il avait été démasqué.

Alors que la foule se focalisait à chaque fois sur l'arrivée d'un nouvel orateur, le roublard restait concentré sur des points de la salle tout autre. Lors des pauses, il restait toujours dans l'auditoire ( cela n'était pas interdit, mais les victuailles sont normalement une assez bonne raison pour se dégourdir les jambes dans les salles avoisinantes. ). Après concertation avec d'autres gardes du corps et surveillants. Un écaflip repéra des fils louches prêt d'un des bancs. L'équipe de déminage ( composé d'un sram et d'un xelor ) s'attela a déjouer l'amorce.
Durant ce moment, le roublard fit l'erreur de trop s'intéresser à cela au lieu de feindre l'ignorance. chose qui ne passe pas inaperçu devant les yeux aiguisés d'une crâ. Puis, lorsque vint le tour de Sylhander de parler. Son attention se rapporta sur l'orateur pour la première fois depuis le début des débats. Il émit un sourire et sorti un pistolet de sous son déguisement. Malheureusement pour lui, on ne se fout pas dans la ligne d'une crâ sans raison. Il le paya cher. Mais il eut le temps d'enclencher les charges que les agents n'avaient pas encore trouver.

Certes les dégats auraient pu être bien plus important. Mais il avait fait des morts, installer le doute au sein des archivistes, ainsi que la peur. Son seul échec, Sylhander était encore en vie. Et cela était impardonnable. Car cette tentative d'assassinat échouée et révelée par Ana-flip allait porter la cible de cette attaque au coeur des débats. Pourquoi lui? Qu'a t'il de si important à réveler?

Mais tout cela, il ne pouvait le savoir, car il était mort dans l'explosion lui aussi. Un attentat suicide, les roublards étaient plus que jamais décidés à l'empecher de parler.


A cause de cette attaque, la grande partie des archivistes décidèrent de quitter le conseil pour retourner coloporter la nouvelle. Mais Sylhander refusait de partir, il avait toujours son message à délivrer. Et il allait à ce moment même être en face à face avec les 9 derniers membres des 12 élus.


- Bien monsieur sylhander, nous vous écoutons. Veuillez reprendre s'il vous plait toute votre présentation pour les scribes.

- Sylhander, 94 ans, Sram et membre de la guilde Andjaul Dynasty

Brouhaha


- C'est un scandale! Aucun membre de andjaul n'est accepté ici depuis la trahison de Aiglon III ! Je refuse que la parole lui soit accordée! S'écria le iop.

- Non mais écoutez moi! je...

- Silence Sir Sram. Mon confrère propose une motion, nous nous devons de voter.

Après une concertation assez minime. Pesant les pour et les contres rapide possible. Il était indéniable, que quelque soit la guilde dont il était membre. Son assassinat lui donnait un avantage non négligeable. Et cela ne tue pas d'écouter un homme, enfin... A part un eniripsa ou un débat philosophique sur "comment tuer une arakne avec ses fesses".

- Nous avons votés, à 6 voix contre 3, vous avez la parole.


- Merci mes seigneurs. Je ne reviendrais pas sur ce qui s'est passé avant et j'irais directement au fait. Comme vous le savez, Andjaul Dynasty est née de la fusion de Andjaul and co et Andjaul family après la prise de pouvoir par la force de Aiglon III en l'an 249. Depuis ce jour, les deux guildes se sont vouées à réaliser au mieux le plan de mon ancêtre Sylend pour la sauvegarde de l'histoire. Après des décénnies de récupération de livre, écritures, comptes et mythes. Une délégation dont je suis le représentant s'est mit en quête de trouver un sens à un sujet sensible qu'est la création. Tenez vous bien, car ce qui va suivre peut être considéré comme du blasphème. Mais cette théorie est des plus plausibles à l'heure actuelle...

Dès l'an 20, Djaul prit l'ascendant sur les 11 autres divinités et prit le contrôle du monde des 12. Dès lors, les guerres des plaines des cania commencèrent entre les disciple du dieu tricheur et les opposants de Bonta. Aucun document ne donne un des deux camps vainqueur. Mais il s'en suit que Bonta prospera pendant 650 ans, ainsi que le reste d'amakna. Alors que Brakmar n'était que le repaire des voyous, mercenaires, riches hommes en quête de pouvoir.
Vous voyez le problème? Si Djaul l'aurait voulu, il aurait pu faire d'Amakna une terre où la loi du plus fort ferait foi. Mais il ne la pas fait, il a laissé le peuple prospérer et s'améliorer jusqu'en l'air 650. Cette ère qui est considéré comme l'apogée d'Amakna fut tout à coup mise à sac par les monstres anciens. Lustmord de la guilde Intuition en ces temps de guerre déclara être entré en contact avec Djaul et que ce dernier lui aurait annoncé que dans leur désespoir, les autres dieux avaient réveillés les bêtes mythique pour détruire les efforts de Djaul et l'empecher de prendre le pouvoir.

Quels efforts? Pourquoi des dieux tel que Jiva auraient commit cela? Djaul n'a t'il pas déja le pouvoir? Que veut il de plus?

et c'est là que le blasphème arrive... Une ancienne tablète révèle qu'il y aurait un DIEU en dessus des 12. Et que ce dieu aurait confier à aux dieux les monde des 12. Tout cela serait logique et très bien accepté en temps normal...mais l'un de mes assistants qui s'intéresse au langues mortes. Me révéla une chose assez drôle... La traduction en dessous de la plaque était fausse d'après lui. Le vrai texte serait...



- Voila... Il manque des morceau, mais nous basons nos croyances sur quelque chose qui est peut être inexacte...

- Attendez, vous n'allez tout de même pas nous dire que vous pensez que...que..il existe d'autres mondes ?!

- Non, pas du tout monsieur.

- Ahhhh... soulagement

- je dis qu'il existe des univers parralèles où ce n'est pas Djaul mais les autres dieux qui contrôle amakna.


Fin du chapitre 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Sam 15 Jan - 7:11

Après le congrès des archivistes auxquel participa Sylhander. Sa théorie fut acceptée à 5 voix contre 4 par les doyens. Il reçut aussi le feu vert pour créer ce qui est de nos jours le grand livre des "archives de la guilde andjaul dynasty". Sylhander mourru à l'âge de 103 ans dans ses locaux, de mort naturel. Il tenait dans sa main une plume de poolay avec laquelle il avait écrit des mots qui n'avaient aucun sens. Mais tout porte à croire d'après les témoignages de ses coopérateurs, qu'il était obsédé par la dernière page du journal de bord du capitaine Black-kimi. il fut enterré avec les honneurs au village de Ramyoss. L'endroit où il vint au monde un siècle plus tôt.

Black-kimi quant à lui mourru sur son bateau lors d'une tempête à l'âge de 54 ans. Emportant avec lui l'un des derniers grand navire de transport de l'ancien temps.



La suite de notre histoire se passe durant l'année 621.

Plusieurs guildes disparurent durant ces deux siècles. On déplorera la dissolution d'Intuition, les enfants du feu, Solem, Les clandestins et bien d'autres encore que nous ne citerons pas.
La guilde Andjaul Dynasty restait l'une des dernières officielles encore en place. Pour fêter la 600ème année de l'ère de restauration. Andjaul Dynasty, Cendre de lune, Le peuple de l'herbe et La voie Lactée Astrale créèrent la première alliance qui portait le nom: Projet Restauration.

Cette alliance avait pour but de restaurer la gloire passée de Bonta en commençant par reconstruire la muraille qui entourait la ville, car cette dernière avait été pillé par les habitants qui cherchaient d'abord à se créer des abris digne de confiance. Après 20 années d'effort, la dernière pierre allait être posée par le trium vira qui dirigeait actuelement Bonta. C'est ici que notre histoire commencera.

Mais pour l'heure, d'autres sujets vous seront dévoilés.

Concernant le mouvement des roublards, ils restèrent très discret sans pour autant ne pas agir. Disse-Smisse fut élue après un coup d'état comme nouvelle gérante d'Astrub et en fit un repaire de mercenaire et de tout autre truand prêt à rejoindre l'armée quie les roublards commençait à créer.

Mondeu-Smisse devint le maire de Brakmar en soudayant la plupart des grandes factions de combattant qui avaient investi la cité. Et regroupait aussi de son coté une puissante armée.

Tout cela se fit si vite que les guildes n'eurent le temps de réagir et créèrent une ligne de défense le long des montagnes de Cania, Afin d'empecher l'ennemi d'atteindre Bonta. De peur d'être attaqué de l'intérieur, le Zaap fut bouché avec une grosse pierre.


Une augmentation critique de la faune était aussi à noter. Mis à part les landes de sidimote et les plaines de Cania. La nature avait reprit ses droits et avait fait de zone tel que sufokia, madrestam et même amakna d'un repaire à bêtes féroces prêtent à attaquer le passant lambda.


En termes de cercle de puissance, Alors que le niveau moyen atteignait les 40 à l'époque de sylhander. Les prêtres avaient le malheur d'annoncer que le niveau de maitrise de combat des classes étaient descendu à 25.


Ce sera tout pour le moment. Vous aurez le plaisir de faire la connaissance de nos protagonistes dans la prochaine parution. Nenuque et Os-helo sont impatients de vous comptez leur histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Sam 22 Jan - 7:08

Archives historiques de la guilde Andjaul Dynasty


Nenuphare : surnommée "la cupide". Elle était l'une des Bras droit de Black--flo tout au long de la guerre contre les calamités. Elle Ne prit pas de responsabilité notable durant la bataille contre le dragon du dieu Osamodas, mais elle fit preuve d'une combativité et d'une avidité qui resterait légendaire. On notera d'ailleurs la phrase qu'elle sortie lorsque le monstre était sur le point de faiblir : "Le premier qui touche à son dofus, je l'émascule à main nue!". Elle mourrut trois ans après la fin de la guerre, d'une crise cardiaque en apprenant que ses enfants avait dilapidé la moitié de sa fortune dans des oeuvres de charités pour la reconstruction d'un village d'Amakna.

ANDJAUL DYNASTY



La peur, l'inquiétude, la paranoïa et même le désespoir se lisait sur les visages des centaines de bleusailles qui se tenait là, au milieu des prairies de cania, face à une armée encore distante mais qui annonçait inévitablement que le sang et la mort seront les maitres des lieux après l'affrontement.

Qu'il y avait-il à faire? Ils étaient des milliers de l'autre coté. Les cris haineux de Brakmar résonnaient tel un cor de montagne. Le cliquetis des armes, armures et des bottes créaient une douce mélopée, une marche funèbre, un requiem en l'honneur du dieu Iop. Ils avaient tous de 16 à 60 ans. De braves soldats fidèles au poste, de simples fermiers équipés d'une épée de boisaille et même des jeunes étudiants en philosophie. Aucun n'y avait échappé, la mort ne juge pas la qualité d'un homme à ce qu'il pourrait devenir, elle est injuste pour la grande partie des êtres dotés d'émotions. Mais pourtant si juste quand on essaye de lui donner un sens. Mais elle s'en balance de tout ça, elle est un dé à multiples facettes, si cela tombe sur toi, tant pis, ce n'était pas ton jour.

Toutes ces question dans la tête d'une jeune femme de 24 ans, encore célibataire, elle croit avoir vécut son premier amour à ses 17 ans. Maintenant elle en doute. Douter, culpabiliser, regretter des choix qui aurait pu être différents. C'est une tempête qui s'est installée dans sa tête. Pourquoi moi?
Pourquoi maintenant? Pourquoi ici?

Nenuque avait été élue au poste de protecteur il y a de cela 6 mois. Normalement elle aurait du faire ces armes pendant encore 2 ans pour obtenir une promotion qui lui était quasi acquis pour devenir l'une des 50 Gardiens de la guilde et ainsi avoir 200 jeunes protecteurs de la guilde sous ses ordres.
Elle aurait pu même réver à long termes d'une promotion au rang de Gouvernante des armées d'Andjaul Dynasty. Elle aurait participé à de nombreuses batailles de faible envergures pour tel ou telle cause. Puis finalement, elle aurait fini sa vie tranquille à Bonta. Surement seule, mais resterait dans les anales de la guilde comme étant une grande meneuse d'homme. C'était de la projection, mais elle pouvait se le permettre, n'était-elle pas une descendante de Nenuphare dit « la cupide ».
Cette ancêtre qui avait participé à la bataille contre le Dragon Ebène né du souffle du dieu Osamodas? Qui s'en était sortie vivante? Qui avait même osé arraché une écaille de se monstre pour en faire son bouclier?

Mais là, elle n'était que la jeune enutrof, à peine capable d'imaginer pouvoir invoquer le coffre du Dieu Enutrof. Elle servait dans le régiment 20 de la section 12. Soit la bleusaille. Ceux qui sont encore sensé apprendre à combattre.

Le chef lève son glaive. L'ennemi est à portée de flèche, donc les troupes bontariennes aussi.

Une première salve de flèche est décochée par les crâs positionné en première ligne.
Ils font mouche sur quelques hommes. Des cris de rage suivent les plaintes de la mort.
Ils vont chargés.


Pas le temps de parler, il faut tenir la position. Les lignes de Bonta ne sont pas prètes à recevoir une visite d'un si mal élevé visiteur qu'est l'armée du mal. Les retenir. Quelle drôle d'idée! Les probabilités de coup critique n'étaient pas son fort à l'école d'officier. Mais elle savait que du 1 contre 3 n'était pas un pari auquel elle se risquerait bêtement.



« Votre mission sera de neutraliser le plus de disciple de la déesse féca, l'ennemi tentera en rentrée en force dans nos ligne sous la bénédiction de la déesse aux milles armures. A vous des les en empecher! »


Un féca entouré de plusieurs mercenaires, ils foncent sur la barricade Ouest à grande vitesse ! Le disciple commence à préparer ses incantations, oui. Il va lancer une armure terrestre, dommage pour lui, il est dans la ligne de tir de Nenuque. Elle lance une pelle fantomatique, elle sait qu'elle n'a qu'une chance sur 5 de réussir parfaitement son sort. Le féca semble déstabilisé! Ça a marché!

La première vague se fait massacrer au contact par les soldats de bonta qui ont été boosté par des mots de la déesse eniripsa.

C'est un vrai carnage que subit les premières lignes de l'armée de Mondeu-Smisse. Il aurait du y réfléchir à deux fois avant de s'attaquer à la cité protégée par les guildes officielles!
Après ce premier raid en faveur des armées aux ailes d'ange, Brakmar se mit hors de portées de flèches pour élaborer une tactique différente.





-Reprenez position les bleus! Ils préparent quelque chose! Tenez bien vos armes et préparez vos sorts! Plus nous gagnons de temps, plus Bonta aura de chance d'avoir un avenir digne de sa grandeur!


Ainsi parla le Gardien sous lequel servait notre jeune amie. Il n'y avait pas d'émotions décelable dans ce discours de motivation. En était-ce vraiment un? Il ne tremblait pas, son regard était vide.
Il regardait ses soldats sans les voir. A quoi bon? Ils allaient mourir. Lui aussi. Cette mission n'était qu'une bouée de sauvetage pour une cause qui les dépassaient lui et ses hommes. Il se croyait prêt pour cela le jour où il avait été élu Gardien. Mais on est rarement prêt face à la fatalité. L'admettre?
Pourquoi? Sa vie a été tout au long un combat. Une rébellion, un cri de rage. Et pourtant...pourtant il était vide d'émotions. Il n'avait rien à offrir à un ennemi qui se délecterait de son sang qui coulerait sur l'herbe verdoyante qu'il piétine impunément à ce moment. Il recherchait en lui quelque chose, n'importe quoi. Puis son regard s'engouffra dans un océan d'une clarté jamais vue. Un bleu si pure qu'il en oubliait ses sombres pensées. Il ressortit la tête de la brume qui l'entourait et prenait conscience de deux yeux cachés derrière une pair de lunette usée.



Toi, approche! Nenuque...


Il lui tendit un mot.

Sur ce papier, il y a tout les noms des hommes de l'unité qui sont présents ici. Je trace le tien. Ta mission est de transmettre à la guilde ce message. N'essaye pas de discuter, c'est un ordre! Prend avec toi Kargane et Logane, les frères crâ. Ils te protégeront. Mais surtout... Ne perd pas ce bout de papier! Il est plus important que notre vie à tous!


Pourquoi moi? Elle aurait voulu le crier à son chef. Qu'avait-elle fait pour être éloignée du champ de bataille? Elle était prête à mourir. Elle ne le désirait pas, mais elle s'était jurée d'affronter son destin. Et voila que ce dit destin venait d'être chamboulé par un homme qui avait décidé de lui donner un moment de répits.

Elle déposa son paquetage et ne garda que sa pelle. Sa mission était de fuir, et un sac ne ferait que nuire au bon déroulement de sa mission.
Elle couru avec ces deux compagnons. Puis, étant à une distance du champs de bataille raisonnable. Elle se retourna.

Du Feu, d'immenses explosions derrières les remparts. Des corps qui s'écroulaient entourées par les flammes. Comment était-ce possible? Comment avait-il pu faire autant de dégâts dès la seconde attaque? Alors que la première avait été repoussée avec brio?

Logan fut le premier à réagir et lança un sort de tir éloigné, son frère fit de même. Nenuque put ainsi profiter des enchantements crâ pendant un court instant. Un moment assez long pour apercevoir une ombre dansant dans les flammes. Une silhouette Qui affichait clairement sur sa tête un chapeau feudala qui brillait encore plus que le feu des explosions.

Ils prirent la fuite, sans demander leurs restes. Cet ennemi à lui seul avait pu percer les lignes de défense. Cet ennemi possédait une puissance tel qu'il ne ferait qu'une bouchée de notre jeune combattante. Elle le savait, elle avait eu de la chance. Mais cette chance ne pourrait être que temporaire. Elle devait mener à bien la dernière mission de son Gardien.

Après deux jours de courses folles avec très peu de repos. Elle arriva à la seconde ligne de défense.
Elle fut convoquée immédiatement par le Gardien de la section 8. Une vieille eniripsa qui avait roulé sa bosse et mater plus d'un jeune iop impétueux.


Autant de mort... C'est regrettable...vous êtes certains que la première ligne à déjà cédé?!

Oui madame...elle a été anéantie 5 minutes après mon départ... le...le..mon Gardien avait du sentir cela... il...agissait comme si le combat était déjà terminé lorsqu'il ma donné cette liste...Puis je l'ai vu...ce chapeau feudala...brillant de milles feux.

Nenuque ne savait que dire d'autres, elle était encore sous le choc.


... rompez, prenez un peu de repos. Vous partez dès demain pour Bonta pour vous entretenir avec le gouverneur. Si je comprends bien la gravité de la situation...Brakmar a obtenu les services d'un homme dont la puissance surpasse plus qu'énormément nos force de frappe standard...
Bien madame.


Elle fit le salut, puis s'en alla dans la tente qui lui était assignée pour la nuit.
Quand à la vieille guérisseuse, elle n'avait pas la tête à aller dormir. Un gardien de mort. Pas forcément un de ceux qui aurait pu obtenir un jour le titre de gouverneur...mais un gardien!
Cet homme qu'elle allait combattre dans moins de 5 jours. Qui avait fait exploser tout le campement en un instant... Mondeu-Smisse avait prit lui même la tête de son armée.



Fin du chapitre 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Lun 7 Fév - 4:40

Le clan Dereve: Créé dans les années de gloire. Le clan Dereve a survécut au passage du temps pour devenir une des principale famille dont la fidélité n'est plus à remettre en cause envers Andjaul Dynasty. La hiérarchie est très simple. Le dirigeant du Clan reçoit le nom de « Dereve ». Les 14 chefs de classes reçoivent le titre de « sramdereve, cradereve.. ». Le reste des membres n'abordent le pseudo « dereve » que lors de missions pour la guilde.

ANDJAUL DYNASTY


La population d'Astrub. La seule chose vraiment immuable dans ce vaste monde. Il y a toujours autant de jeunes aventuriers criant dans les rues pour vendre des ressources à des prix dérisoires afin d'espérer un jour avoir assez d'argent pour remplacer leur épée de boisaille par une arme plus efficace. Et pourtant, il y a enormément de mercenaires dont le talent se lit sur leurs corps. Des Iops estropiés mais dont la flamme du combat ne s'est pas encore éteint. De vigilant crâ prêt à décocher au moindre susurrement suspect. Et au milieu de tout cela, l'hotêl de ville.

A l'époque ça n'était qu'une maison d'un riche noble qui avait décidé de s'installer dans cette ville pour profiter des jeunes idiots qui dépensaient des fortunes dans ses échoppes. Il paraissait même qu'il possédait toute la ville à l'époque d'Andjaul and Co. Mais cela, c'est le passé. La prise de pouvoir de Disse-Smisse avait changé l'ordre des choses. Désormais il était très difficile d'approcher de la cité sans avoir été contrôlé par ses gardes personnels. Elle était devenue assez parano et voyait des assassins de l'alliance de Bonta partout. Il faut dire qu'elle avait déjà déjoué les attaques par 3 fois. Et qu'elle avait perdue un œil dans la dernière.

Par chance, il restait un chemin que Disse-Smisse n'avait pas encore fermé. Elle avait focalisé une bonne partie de ses gardes à la protection du sentier souterrain des égouts. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il existait un passage qui reliait les plaines de Bonta à Astrub. Ce passage était à l'origine destiné aux stères afin qu'ils puissent agir assez rapidement si un affrontement entre Bonta et brakmar devait survenir. Les mercenaires auraient pu aller louer leurs services au plus offrant.
Mais maintenant, il allait servir à tout autre chose. C'était le passage de la dernière chance pour nos assassins. Car si ils échouaient, Bonta devrait subir une attaque sur deux fronts. Os-helo savait tout cela. Il n'était qu'au rang d'espion dans la guilde. Mais il savait ce qu'il devait faire et comment agir sans la moindre bavure.

Il se rapellait des phrases clés du livre de Sylend concernant la discrétion sram. « la sournoiserie ne devient un art que quand l'on arrive à tuer son ennemi sans que ce dernier ne se rende compte de notre présence ». Ou encore « Un assassinat facile n'existe pas, avant de poser le piège qui achèvera l'ennemi. Il faut rentrer dans sa tête et prévoir ses futurs mouvement ».

Ils arrivaient au bout du tunnel, Os-helo le sram espion, Arterofil le Iop éclaireur et Aizzio l'Assassin Sacrieur. Ce trio avait pour mission l'assassinat de la cheffe roublarde. Si ils échouaient, c'était la mort. Si ils réussissaient, c'était la mort assurée aussi. Mais comme disait Frodus, dit le délirant : Il vaut mieux mourir après le travail, histoire de se dire qu'on part juste en vacance un petit coup.



Bien. Vous connaissez votre mission. Arte', tu as exactement 2 heures pour repérer au mieux la place. Ensuite rejoint un groupe de dissident et crée une petite émeute. Histoire de bien emmerder les mercenaires. Après cela, Helo et moi nous introduirons dans le bâtiment le plus rapidement possible pour atteindre notre cible. Surtout n'oubliez pas que l'échec est inconcevable.

Os-Helo acquiesça, il tremblait de tout son être. Ce n'était pas vraiment de la peur..Plutôt une excitation, un désir de se retrouver face au danger et de côtoyer la mort comme l'on courtise une dame.

[ suite dans l'après midi ou dans la soirée ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Mar 15 Mar - 23:14

2 heures, soit 120 minutes, soit 7200 secondes. Le temps passait encore plus lentement que durant les cours d'histoire d'Amakna.

Puis Arte' arriva sur la place. Il suivait un groupe d'hommes mal armés, prêt à en découdre.
Les mercenaires se postèrent devant eux, leur faisant bien comprendre que le passage ne leur serait pas accordé. La tension était palpable. Il aurait suffit d'un éternuement pour que la machine se mette en marche d'elle même. Arte' l'avait bien compris aussi, il lança une pierre en plein sur un des mercenaires.

Les deux groupent se foncèrent dessus à vive allure, le choc qui en suivit dut se faire entendre jusqu'à la maison de la dame Smisse. La supériorité des mercenaires n'étaient pas à discuter. En quelques minutes ils en auraient fini de ce petit groupe. Il fallait donc agir vite.

Os-helo se mit invisible et lança son invisibilité d'autrui sur son maitre. Tout deux se mirent à courir en direction de l'entrée. Ils passèrent devant les deux gardes sans trop de problème. Ils pénétrèrent dans la demeure, le plus dur était maintenant à faire...


- Bien, il faut trouver la cible. D'après nos plans, elle devrait se trouver à cet étage. Prépare toi à repasser en mode furtif à la moindre alerte. Je m'occuperais des gardes qui nous repèrent. Quant à toi, tu continues la mission coûte que coûte!

- Compris maitre.

Ils marchèrent de façon prudente, en longeant chaque mur. Moins il y avaient de rencontre, plus le pourcentage de réussite de la mission augmentait. Os-helo fit signe à Aizzio que Disse-Smisse se trouvait derrière la porte qu'ils approchaient. Os-helo se mit invisible et Aizzio sortit son arme.
Il enfonça la porte et se rua sur la roublarde, tranquillement assise dans son fauteuil.
Elle dégaina son arme et.... tira sur le sacrieur. Aizzio tituba...quelle puissance! Il venait d'encaisser un coup de pulsar... mais cela l'arrangeait au plus haut point. Car l'utilisation de ce sort rendait la mobilité de sa cible plus que réduite! Il Profita du sang qui coulait sur son torse pour user de son pouvoir d'attirance... Au moment où il allait pouvoir lui assener un coup fatale, Disse-Smisse utilisa un sort propre au roublard, la roublardise. Elle venait de créer plusieurs images rémanentes d'elle. Cela perturba le sacrieur... il devait choisir au plus vite lesquelles attaquer...car sinon il recevrait un second coup... et celui là serait mortel. Il s'élança sur celle qui était le plus loin de lui. Il y planta son épée... aucun sang ne jaillit contre son visage... cela voulait dire qu'il s'était trompé... et que tel le jeu de la roulette brakmarienne...il allait périr. Il entendit le déclic de l'arme dans son dos...Et plus rien.

Il se retourna, Disse-Smisse était à terre, morte. Une dague en plein cœur. L'assassinat avait été un succès, mais comme prévu, les gardes se faisaient déja entendre dans le couloir. Ils allaient mourir. Mais mourir avec honneur et avec l'espoir d'un avenir pour Bonta.


fin du chapitre 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Dim 22 Jan - 16:49




Un sommeil troublé...
Des rêves immaculés du sang de camarades dont les visages se mélangés avec ses propres cris étouffés. La guerre n'amène jamais rien de bon, rien de bon pour l'esprit.
Cela faisait déja 4 jours...Les soldats bontariens affluaient à la capital par centaine, la plupart sur des branquards de fortune. Nenuque se réveilla à 4 heure du matin, en sueur comme à son habitude...
Comment pouvait-on parler d'habitude après seulement quelques nuits? Tout est une question d'adaptation, de résignation. Et cette dite résignation se lisait sur trop de visage, des visages qui allaient créer leurs premières rides d'expérience sur une aventure peut joviale.

Elle s'en alla faire un tour et ses pas l'amenèrent à la milice bontarienne. Là, elle se posa sur un banc, dans l'allée des statues. Levant les yeux, elle observa d'un air pensif la statue représentant la Guilde Andjaul and Co. On pouvait y admirer une cinquantaine de membre sculptés dans la cape de la leader Black-Flow(ou Black--Flo). Et là sur le bras droit de cette héroine de guerre, elle pouvait y voir les valeureux Bras-Droit, dont Nénuphare, son ancêtre.


Laissez passer! Laissez passer!

Nenuque se retourna brusquement, voyant un Iop portant à bout de bras deux autres hommes.

Vite! Nous devons parler aux généraux! C'est urgent!
Et toi, l'enutrofette! Va vite me chercher un médecin!


Nenuque s'executa, courant à perdre haleine en salle des soins. Pourquoi courrait-elle?
ça faisait 4 jours qu'elle trainait les pieds, sans pouvoir trouver la force de faire autrement... Et voila qu'un iop un peu arrogant s'amène et lui redonne un semblant d'énergie... Pourquoi?

Le médecin ramené, Nenuque aide à transporter les deux blessés. Un sacrieur et un sram, tout deux en très mauvais état... Elle aida l'équipe médicale à s'occuper de les remettre en état. Cela avait bien duré 2-3 heures. Puis elle resta au chevet du sram.

Pendant ce temps là, Arterofil se rendit dans la salle où tronait les chefs de la milice bontarienne. Pour annoncer que la mission avait été un succès. On lui fit comprendre que cela était fort plaisant, mais que la situation actuelle ne présageait rien de bon non plus. Les forces brakmarienne étaient trop puissantes et dans moins de 20 Heures, elles seraient aux portes de la ville...
Au même moment, à l'avant dernière ligne de défense Bontarienne. Mondeu-Smisse apprenait le décès de Disse-Smisse. Les cors retentirent, annonçant l'assaut de la dernière ligne de défense avant la forteresse.
La course contre la montre débuta.


Fin du chapitre 6.5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Mar 5 Mar - 11:25

Bon, je n'ai certes jamais continué cette histoire.

Mais pour ceux que cela intéresse, j'ai rejoint une guilde roleplay sur Wakfu et mon personnage écrit son journal le plus souvent possible...

voila le lien : http://marinesanbahto.probb.fr/t56-journal-du-matelot-nyaron

Bise!


Blinky
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezequiel
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 843
Age : 25
Localisation : Pourquoi tu veux le savoir? :3
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Jeu 7 Mar - 0:46

TU M'A PAS MIS DEDANS LORSQU'ON EST PARTIT DROP TES ITEMS TOFUS INDSQOIKNCSOQJNXJQKHSDA è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blinky
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   Jeu 4 Avr - 15:23

Je f'sais pas encore du rp è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire futuriste Dofusienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire futuriste Dofusienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AnDjaul and Co :: Zone Koko's :: La taverne du York au ski ^^-
Sauter vers: