AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Lun 7 Juil - 5:05

Comme toute bonne soirée, les AnDjauliens se réunièrent dans la forêt des Abraknydes dans un petit coin écarté afin de s'amuser et de rire autour d'un feu. Cette soirée-là, j'ai décidé de prendre la parole en tant que ''Sylend le Sram conteur''. Il se faisait tard alors je m'approchai près du feu qui était presque éteint...

-La bonne décision... on a toujours peur de prendre des décisions puisque nous faisons parti d'une épopée où les décisions ne sont qu'un obstacle à franchir vers une étape plus importante de notre parcours. Un jour, un sage Enutrof m'a dit que chaque décision que nous prenons détermine l'être qui est en nous. Après tout, c'est ça la différence entre chacun d'entre nous. Nous avons des façons d'agir et de penser qui diffèrent les uns des autres et c'est pour cette seule et unique raison que nous sommes différent. Après tout, je ne suis qu'un simple Sram qui diffère des autres. Vous vous demandez sûrement à quoi rime tout mon baratin n'est-ce pas ? Et bah, je vais vous racontez une de mes mésaventures que j'ai vécu, mais dans cette histoire, je ne suis pas celui qui a dû prendre une décision au que non, je n'ai fait qu'accompagner un jeune Iop au coeur de son périple. Vous ne vouliez pas me connaître davantage, non ? Et bah le meilleur moyen est de vous racontez une de mes nombreuses aventures. Sur ce *lança une flamiche sur les morceaux de bois entamés dans le millieu du cercle des AnDjauliens*, j'espère que vous ne vous endormerez pas de ci-tôt !

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

[Chapitre 1] Le Crépuscule d'un Rêve

Dans la vallée d'Amakna, la nuit se faisait longue. La faible lumière luneste éclairait les immenses forêts denses qui s'étendaient à travers la région. Les nuits dans Amakna étaient fraîches, ainsi, les petites créatures sortaient de leurs tanières afin de prendre l'air nocturne. Les habitants tant qu'à eux, restaient paisiblement dans leur havre de paix pendant que la lune arborait l'étanche ciel obscur, puisque le silence y était de mise partout dans la région..enfin presque étant donné que certains amuseurs envoyaient des fées d'Artifices lorsque le ciel n'était pas voilé de nuage. Hormis les petits farceurs avec leurs fées, les habitants près de la mer pouvaient entendre des bruits provenant des légères vagues venant de l'océan. Nul ne savait ce qui avait de l'autre côté de cette étendue d'eau limpide et aucun être avait osé essayer de traverser l'océan, malgré que beaucoup d'îles furent découvertes au fil du temps et certaines rumeurs disaient qu'il y avait tou un autre continent à découvrir. Certains pensent que ces eaux sont mortels à cause des peu de gens qui ont voulu découvrir des nouvels horizons et qu'ils en sont jamais revenu. Tout porte à croire que l'océan est maudit. Cette nuit-là, le ciel était clair et on pouvait observer la pleine lune ainsi que les innombrales constellations qui l'entourent comme le petit bouftou, le grand bouftou, le wabbit sacré ou encore la cooleuvre d'argent. Pourtant...malgré la beauté céleste, la lune devient peu à peu noir comme si elle disparaissait mystérieusement..plongeant ainsi Amakna dans la noirceur des ténèbres...

Kaylan poussa un cri strident et il se réveilla en sursaut. la porte de sa petite maison était grande ouverte et l'air frais pouvait circuler à travers la salle. La maison de Kaylan est constitué d'une seule salle étant donné qu'il n'a aucun budget et il a même dû la construire lui même à l'aide de planche de frêne étant donné que ce bois était abondant dans le coin. Il se demanda pourquoi la porte était resté grande ouverte étant donné qu'il la fermait toujours derrière lui lorsqu'il entrait dans son taudis. L'obscurité l'entourait, il s'approcha près de la porte pour la refermer. En s'approchant de la porte, il jetta un coup d'oeil à l'extérieur et c'est à ce moment-là qu'il la vit au-delà des étoiles célestes; la Lune noire ! Il se rappela alors ce que son grand-père lui disait lorsqu'il était jeune: La Lune noire est un signe mortel. C'est à ce moment précisément de la lune que tout est possible. Que ça soit pour le meilleur ou le pire, aussi stupéfiant que ça puisse l'être, tout est possible. La plupart du temps, elle représente le pur mal et quiconque la regardera, deviendra malchanceux pour le reste de l'éternité... Kaylan était plutot costaud pour un jeune Iop de seize ans. À l'âge de quatre ans, il a dû vivre avec son grand-père jusqu'à l'âge de treize ans puisque c'est cette année-là que son grand-père, le seul membre de sa famille restante, est décédé. Ses parents, ils sont morts à la guerre de Succession du Tofu Royal lorsque celui-ci avait quatre ans. Ainsi, Kaylan vit seul dans sa maison depuis trois ans. Il passait ses temps libres à sculpter et forger toutes sortes d'armes, mais son plus grand passe-temps était les diverses missions que le roi lui proposait à chaque semaine.

Après s'être souvenu du passé sombre qui le hantait, Kaylan referma la porte de sa maison d'un coup sec, chassant ainsi toutes ses visions du passé et il finit par retourner dans son lit. Ses paupières deviennent lourdes et il finit par se réendormir rapidement.

Dans une forêt sombre, cinq aventuriers dormaient paisiblement autour d'un feu de camp. Il faisait très chaud, c'était torride. Les cinq jeunes gens éprouvaient des difficultés à respirer même pendant leur sommeil à cause de la chaleur étouffante que créait l'humidité. La mince flamme qui restait au coeur du feu de camp fut peu à peu éteinte, plaçant ainsi les aventuriers dans les ténèbres profondes. À la cime des arbres elle apparut comme un étrange halo de lumière s'éteignant, la Lune noire. C'est alors qu'un homme revêtu d'une longue cape noire s'approcha du campement. Sa démarche montrait que l'homme connaissait l'emplacement exacte du campement et il savait ce qu'il venait faire en ces lieux. Il projeta un regard livide vers le feu, éteint depuis peu, et il s'approcha d'un des aventuriers. Il sortit une dague de sa cape et son objectif allait bientôt être accomplit. Il se pencha vers l'aventurier endormi et il planta d'un coup sec sa dague dans le coeur de l'aventurier et le sang se mit à couler sur le corps du jeune aventurier. Les créatures les plus proche entendirent un rire démoniaque au coeur de la forêt...

Kaylan se réveilla en sursaut ! Quelqu'un frappait à la porte de sa cabane. Il faisait clair dans la maison à cause de la fenêtre unique situé vers le côté du soleil levant. Kaylan se demanda qui venait frapper comme un con sur sa porte à l'aube. Il se rapprocha de la porte et il finit par l'ouvrir. C'était Arzryx, le messager du roi. C'était très rare que Shaerdan, le roi, lui envoyait son messager et surtout à une heure aussi matinale. Surpris par son arrivé, Kaylan s'inclina et le fit signe d'entrer.

-Arzryx: B'jour Sir Kaylan.
-Kaylan: Euh..salut...
-Arzryx: Ma présence vous surprend probablement Sir, mais j'ai un message de la plus haute importance à vous confier.
-Kaylan: Commence par ne plus me vouvoyer.
-Arzryx: Si vous le désirez Sir...
-Kaylan: ... Bon qu'est-ce que tu radotais avec ton message important ?
-Arzryx: Aujourd'hui, le roi possède une mission de très haute importance à vous confier et je suis chargé de vous escortez jusqu'au château afin que vous puissiez vous entretenir avec le roi.
-Kaylan: Et si je veux pas et que je te dis de dégager ?
-Arzryx: Des vies sont en danger Sir...
-Kaylan: Bon bon bon ok j'ai compris. laisse moi dont me préparer cinq minutes le temps que je rassemble mes trucs importants.
-Arzryx: Faites vite, notre temps est compté.
-Kaylan: Ouais bah putain, le roi est capable d'attendre cinq minutes de plus.
-Arzryx: Je l'espère...

Kaylan revint dix minutes plus tard équipé de son sac de l'aventurier. Malgré sa patience, le messager démontrait son agacement face à la lenteur du Iop. Aux lueurs de l'aube, Kaylan et Arzryx montèrent à bord du véhicule royal. Ils suivèrent la pénible route menant au château sous le soleil radiant. Malgré les nuits fraîches, les journées étaient chaudes. Le soleil étant rendu à son zénith, ils s'arrêtèrent sur le bord du chemin sabloneux et ils s'assirent sur l'herbe afin de grignoter un peu et de se dégourdir les jambes. N'ayant aucunement bavarder depuis le début de la route, Kaylan regarda Arzryx d'un air songeur.

-Kaylan: Ainsi, tu es l'eniripsa déchu qui n'a plus aucun pouvoir...
-Arzryx: D'où sors-tu ça ?!?
-Kaylan: Le roi m'a déjà parler de toi...et de ton passé.
-Arzryx: Ouin...

Arzryx avala quelques gorgés du vin qu'il avait soigneusement apporter pour lui et Kaylan tout en se rappelant les moments pénibles qu'il avait vécu...

Il marcha vers lui d'un pas assuré. Ce n'était plus le même Eniripsa doux et calme que les gens connaîent. Non, il avait les yeux rouges et il n'avait qu'une seule chose en tête, le tuer. Ses pulsions étaient immenses comme celle d'un loup enragé fixant sa proie ou d'un Sram utilisant son chakra afin d'anéantir l'ennemi. Arzryx avait réussi à se rendre jusque dans la chambre et il n'y avait plus rien qui pouvait lui en empêcher. Il était une fée des ténèbres, l'envoyé du mal, et il était maintenant le temps d'accomplir sa lourde tâche qui le hantait depuis temps. Il se pencha sur le corps de la jeune Iopette et il souffla un mot. D'un coup sec, il arracha le coeur de sa victime à l'aide de sa main. Aucune trace de sang, elle était morte...

-Kaylan: Euhm..tu dors ou quoi ?
-Arzryx Ce n'est pas ma faute !!!
-Kaylan: Qu'est-ce qui te pogne tout d'un coup toi ?
-Azryx: J'étais possédé ! Je suis innocent !
-Kaylan: Calme toi bordel !
-Arzyx: Cette nuit-là, je n'étais pas moi-même. À cause de cet incident, j'ai été condamné à mort au bourreau. Le roi m'a offert une seconde chance, car il croyait en moi. Et la condition, on devait me retirer tous mes pouvoirs. Depuis ce temps, je ne vis que pour le roi.
-Kaylan: Donc, tu étais au service du mal avant ?
-Arzryx: En quelques sortes, mais c'est si confu dans ma tête... j'ai la poisse.
-Kaylan: En passant, il est bon ton vin.
-Arzryx: Merci.
-Kaylan: Il faudrait continuer la route.
-Arzryx: Oui.

Ils reprirent la route menant au château. Kaylan était impatient de savoir ce que le roi voulait de lui (malgré qu'un Iop c'est têtu et impatient). Cela l'intriguait beaucoup puisque la curiosité remportait toujours sur lui (tsss toujours digne d'un Iop ça). L'après-midi se faisait tellement chaude que Kaylan dû retirer sa cape et sa veste pour le reste du voyage. En cours de route, Kaylan perçut un étranger qui les suivait grâce à ses sens (un iop ça beau avoir des sens, ça pas de cerveau *note de l'auteur*). Malgré sa curiosité, Kaylan avait les paupières très lourdes et il ne sentait plus ses bras et ses pieds...quelque chose ne tournait pas rond. Il finit par s'endormir et c'est-là que l'inconnu s'approcha près du véhicule royal.

-L'intru: Est-il bien endormi ?
-Arzryx: Oui, tout fonctionne comme des roulettes maître. Il est trop naïf.
-L'intru: Pas surprenant, bon achevons la mission immédiatement.



{À Suivre....}

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
II-ZorDor-II
Jeune greuvette
Jeune greuvette
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 29
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Lun 7 Juil - 14:52

Excellent ce p'ti RP Surprised j'ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mar 8 Juil - 18:47

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-


[Chapitre 2] : Intrusion du Passé

Cette voie. Ce chemin. Peut importe celui ou celle que nous choisissons dans notre vie, il détermine toujours ce que le nous sommes. Malgré que nous sommes tous bipède avec une intelligence supérieure aux autres êtres... en fait on ne parle pas vraiment d'une intelligence supérieure, on parle ici de la capacité à réfléchir et d'agir contre nos pulsions. Nous possédons la Conscience Humaine. Certes, malgré cette ressemblance entre chaque êtres humains, nous sommes tous différents. Essayez cinq secondes de différencier deux bouftous tout blanc, ce même regard avide. Où est la différence ? Aucune...

-L'intru: Est-il bien endormi ?
-Arzryx: Oui, tout fonctionne comme des roulettes maître. Il est trop naïf.
-L'intru: Pas surprenant, bon achevons la mission immédiatement.
-Arzryx: Je le fais, ou tu le fais ?
-L'intru: Tues le Iop maintenant !
-Arzryx: Hein, de quoi tu parles ? Et son pou...
-L'intru: TUES LE IOP !
-Arzryx: Hein !?!? Nous n'y étions pas supposés de le tuer et tu le sais... notre mission...

L'intru frappa la fée dans le ventre.

-L'intru: C'est le destin Arzryx... Alors je ne me répèterai pas une dernière fois...
-Arzryx: Qu'entends-tu par destin ? On agit comme on veut !
-L'intru: Bah, tu vas l'achever à jamais.
-Arzryx: Ce n'était pas dans le plan il me semble.
-L'intru: Si ce l'était, tu es juste trop naïf pour comprendre qu'avec lui dans nos pattes, jamais on ne réussira notre mission.
-Arzryx: Et puis, fait le dont toi même connard de Sanhmaylay.
-L'intru: En plus de défier mes ordres... tu oses m'appeler par ce non... tu ne mérites même pas de vivre. Je vais te tuer en même temps que ce maudit Kaylan !
-Arzryx: Nous sommes une équipe bordel ! Comment oserais-tu faire ça ?!?

L'intru se mit à rire lourdement.

-L'intru: Nous n'avons jamais formé une équipe ! Haha ! Tu m'entends ? ON N'EST PAS UNE ÉQUIPE ! Je me suis servi de toi afin d'avoir des contacts et je ne me suis pas rendu jusqu'ici pour me faire dire quoi faire par un minable comme toi. Je t'ai manipulé, voilà tout. Tu n'as toujours pas changé Arhafuryx... le même démon aussi stupide et facilement manipulable. Tu as beau avoir perdu tes pouvoirs, tu es toujours le même finalement.
-Arzryx: TAIS-TOI !
-L'intru: Adieu Arhafuryx !

D'un geste vif, l'inconnu s'emparra d'une dague situé dans sa cape sombre, et déjà, il fonçait vers Arzryx d'une manière instoppable. Arzryx n'avait plus aucun espoir. Dans sa tête, tout se passait au ralenti. Il savait qu'à ce moment-là, il était un homme mort. Il était désespéré et plus rien ne pourrait changer son destin, celui de mourir. Arzryx ferma ses yeux...

Suis-je perdu ? J'ai décidé de changer et j'ai changé, hélas suis-je toujours le même ? Peut-on réellement changer ? Quoi qu'il en soit, ma mort est proche et je sais désormais une chose, le destin mène notre vie et peu importe si l'on y croit ou pas, un jour il nous fera face... J'ai vécu tant de chose, ma famille et mes amis étaient jadis ma source de plaisance. Depuis cet évènement, je ne suis plus le même et le destin a décidé de prendre le contrôle de ma vie. Toute une vie s'envole pour l'unique raison que je n'ai accordé la confiance en la bonne personne. Si seulement je pouvais retourner dans le temps... même un puissant xelor ne pourrait y changer quelque chose... Tout ça pour dire, je vais mourir... pourquoi moi ? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter tout ça ? N'est-ce que nos choix qui nous détermine en tant qu'humain ? Je suis si perdu... Pourquoi tant de souffrances dans ma misérable vie, alors que j'aurais pu quitter ce monde depuis des lustres... ?

L'inconnu. Le Sanhmaylay. Celui qui avait causé plein de problèmes dans ma vie. Si près s'achever la mienne... Cette fois-ci, je ne me défendrai pas, je vais me laisser mourir...

L'intru s'approcha à toute hâte, sa proie était désormais la pauvre fée. La lame était si près du coeur d'Arzryx. La tension résonnait dans la tête de ces deux êtres humains. Le temps s'était évanoui dans la nature, laissant cette fraction de seconde si longue... Arzryx connaissait l'intru, et il savait à quoi s'attendre. Long ne fut que cet instant. Si loin, si distant, si près. Ne fusse que ce courage de regarder la mort en face. Arzryx était prêt. Il ferma les yeux. À l'instant même où la dague due transpercer le coeur d'Arzryx, un lourd bruit se fit entendre. Arzryx ouvrit les yeux. Une silhouette se tenait devant lui, épée à la main, fière allure. Cet homme venait de lui sauver la vie. Et ces minutes de silence avait peut-être à jamais changer l'état d'âme d'Arzryx...

Kaylan se tenait devant lui.

Kaylan avait un regard sombre, celui d'un être qui s'est fait trahir et ainsi il frappa avec une rigueur émergeante. Au pénombre d'un grand chêne, l'inconnu cria tout en se défendant avec une magie sombre et ténébreuse. Tout en bloquant les coups majestueux de Kaylan, sous l'effet de surprise, l'intru se mit à gronder.

-L'intru: Comment est-ce possible ?
-Kaylan: Finissons en maintenant !
-L'intru: Mais... le somnifère...

À ce moment, un sourire en coin s'afficha dans le visage de Kaylan. Plus l'ombre d'un doute, il était bel et bien éveillé malgré le fait que dans le vin, il y avait une forte dose de somnifère. Une fois de plus, Kaylan prit en puissance et il frappa de plus en plus fort tout en esquivant les sorts de l'inconnu. Soudain, Kaylan fit un pas vers l'arrière fesant ainsi perdre pieds à l'intru. Par la suite, Kaylan fit un bond rapidement et il frappa de toutes ses forces sur l'intru et celui mangea le coup de plein fouet. L'intru disparu tel un ombre qui se déchire et une voix se fit entendre à travers la forêt danse.

-L'intru: Haha, je me vengerai et le destin se réalisera mon cher Arhafuryx !
-Arzryx: Ce n'était qu'une simple illusion.
-Kaylan: Je pense que je l'avais deviné, explique toi maintenant.
-Arzryx: Hum, expliquer quoi Sir ?
-Kaylan: Tu le sais très bien, pourquoi vouloir m'endormir et qui était-il ? Pourquoi t'appellait-il ainsi ?
-Arzryx: Je ne peux te répondre pour le moment.
-Kaylan: C'est à ton aise, mais je ne te ferai jamais confiance. Inutile de te dire que je ne fais confiance aux traîtes sans scrupule.
-Arzryx: Penses ce que tu veux Sir. Si tu ne veux plus m'accorder de la confiance, pas de problème, mais sache que je suis un être de raison et que nous sommes énormément en retard au château.
-Kaylan: Je n'ai plus aucune raison d'y aller. Tu veux rien me dire et ça me saoul tous ces secrets et mensonges.
-Arzryx: Allons, encore une colline et nous y sommes... Allez viens !
-Kaylan: J'ai aucune ordre à recevoir d'un traître. Dégage et ne revient plus.
-Arzryx: Amakna n'existera plus.
-Kaylan: Quoi ?! C'est quoi cette connerie.
-Arzryx: Des mineurs ont découvert des anciennes ruines dans le village Gisgoul, dans les Landes de Sidimote. Ils ont découvert pire que ce que nous croyons jusqu'à maintenant. Ceci mettra en danger tout Amakna et les Brâkmariens mourreront tous. Ainsi les Zhayens, comme tu sais qui est un des clans les plus puissants et anciens du cimetière des Torturés, prendront le contrôle de Brâkmar et ils mettront leur diplomatie en vigueur... En gros destruction et ravage de Djaulanta.
-Kaylan: Qu'est-ce qu'ils ont découvert ?
-Arzryx: Le roi t'expliquera tout, s'il vous plaît, vient.
-Kaylan: Bon je te suis.

À Suivre...

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Misstring
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 34
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mer 9 Juil - 15:06

La suite, la suite, la suite ! ! ! !

Vraiment super ton histoire et ca change les idées au boulot Wink

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tox
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 141
Localisation : I'm Lost
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mer 9 Juil - 22:28

Sympa oui comme rp,bien joué,j'suis bien incapable d'en faire Wink

Bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha-woman
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 27
Localisation : Wherever I want
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Jeu 10 Juil - 5:15

Marrant ce petit RP Smile Continue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Jeu 10 Juil - 10:01

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

[Chapitre 3] Faille Temporelle


-Sage Xelor: Saviez-vous qu'il y existe une banque qui a ouvert un compte à votre nom ? Chaque jour, elle y dépose 86 400 kamas. Ce montant, vous êtes invités à le dépenser chaque jour, car à la fin de la journée, le solde disparaît, aucun transfert n'est possible d'une journée à l'autre. Par contre, chaque matin, la banque vous dépose à nouveau 86 400 kamas, pas un de plus. Comment utiliser cette somme chaque jour, en profiter sans gaspiller ni en l'accumulant ? Eh bien vous ne croyez toujours pas en mes sages paroles xéloriennes ? Détrompez-vous cette banque existe vraiment ! C'est le temps ! Chaque matin, cette banque vous donne 86 400 secondes et tout ce que vous n'avez pas utilisé s'efface chaque soir. Chacun des moments de votre vie a une richesse à vous offrir, un monde à apprivoiser. À l'aube du destin, laissez-vous guider par l'auteur du temps... Le temps, la seule source limitée qui ne cessera de vous harcelez tout au long de votre vie. Certes je ne suis qu'un vieux Xelor, mais laissez moi vous dire que... hum... je ne sens plus mes... je...faibli...averti...dieu... Jiva...

(Dans les profondeurs larvesques du cimetière des larves torturés...)

Un homme sortait de la salle d'Inhkan'Tassion. À lui voir ses yeux déterminés, on pouvait apercevoir qu'il venait de faire un de ses rituels qu'il exerce par dizaine. Cette fois, il avait l'air heureux. Cette soif de pouvoir. Suave face à ses désirs, il se dirigeait vers la salle principale du repère, l'antre du Saigne-Heure des Zhayens; Siarfgnas. Ces regards avides. Un échange de complicité entre ces deux hommes. Siarfgnas était torse nu, décelant son corps ensanglanté d'un Sacrieur. Une infinité de cicatrices, sur un corps si musclé. À l'opposé de lui, le Zhayen ressortant de la salle des sacrifices avait une peau si blanche, un corps si fin et minutieux. Il portait une de ces longues capes qu'on trouve dans les hôtels de vente de Brâkmar. Elle était noire, avec le symbole Zhayen dressé au milleu de son dos. L'heure des vérités sans doute.

-Zhayen: Seigneur. Nous avons enfin réussi le rituel de la faille temporelle.
-Siarfgnas: Bien joué. Je ressens que les ténèbres obscurcissent peu à peu ce monde si vague qu'est l'irréel. Ce maudit xélor va enfin reposé en paix ! Alors tu m'apportes cette pièce tant convoitée ?
-Zhayen: C'est la raison de ma visite Seigneur Siarfgnas.
-Siarfgnas: Bien, bien. Il est l'heure de passer à l'acte ! Rassemblons les équipes, et partons à la recherche de ce traître.

Le Zhayen lui remis une amulette, sur celle-ci était gravé une lettre en Kistaline: A. Le Seigneur la mis dans une de ses deux poches. L'objet était essentiel pour accomplir la destinée. Il possèdait une des clés.


(Pendant ce temps dans un recoin des contrées d'Amakna...)

Kaylan et Arzryx marchèrent sur la route menant au château d'Amakna. Leur temps était compté. L'après-midi devenait de plus en plus tolérable au niveau de la chaleur. Malgré leur faim, ils voulaient arriver au château avant coûte que coûte. Avant même que le soleil se couche. Depuis la confrontation, Kaylan et Arzryx ne s'étaient pas reparlés, voire à peine regarder. Une tension règnait. Et c'est alors que le soleil se coucha que Arzryx parla.

-Arzryx: On n'y arrivera jamais à temps. Le roi va m'en vouloir.
-Kaylan: Si tu n'aurais pas déconné aussi...
-Arzryx: Je devais le faire...

Kaylan prit Arzryx par le colet et il l'accota sur mur.

-Kaylan: Tu devais !?!??? Explique toi où on n'arrivera jamais au château ! Je vais même me faire une joie de te tuer et de disparaître dans la nature. D'ailleurs, c'était qui lui ?
-Arzryx: Je ne peux pas te répondre le temps presse...
-Kaylan: JE M'EN FOU ! EXPLIQUE MOI !
-Arzryx: Calme t..

Kaylan donna un coup de poingt dans le ventre d'Arzryx afin d'y couper son souffle. Il cracha du sang.

-Arzryx: Erf... Pourquoi... Faut pas... tousse.. tu sais que... crache du sang... merde ça fait mal...-Kaylan: Qui est-il !?
-Arzryx: Je... merde arrête ! Crache du sang... C'est un Zhayen !! tousse
-Kaylan: Bon, maintenant tu vas m'expliquer ce qui se passe.

D'une voix tremblotante Arzryx lui souffla des mots.

-Arzryx: Si nous n'arrivons pas au château avant le coucher du soleil, les Zhayens s'empareront de la clé du roi. Il y a une légende... Un héro... Des clés qui réunient ensemble forment le pouvoir ultime... Les Zhayens le veulent... Faut se dépêcher Kaylan. Le continent Amakna est en jeu.
-Kaylan: Aucune seconde à perdre. Dépêchons-nous !
-Arzryx: Alors tu me crois ?
-Kaylan: Je ne te fais pas confiance, mais mon intellgience de Iop me permet au moins de différencier ce qui est bien et mal. Et ce Zhayen voulait me tuer. Je veux l'achever moi même.

Kaylan et Arzryx se remirent en route, mais cette fois, ils couraient. Plus une seconde devaient être perdues.


(Dans les profondeurs larvesques du cimetière des larves torturés...)

Un homme à son tour s'avança vers la salle di Saigne-Heure. Il avait été légèrement touché. La colère s'apparât dans son visage. Il avait échoué sa mission. Il était recouvert d'une cape longue cape noire, avec ce même symbole sacré du clan des Zhayens.

- :Bonjour Siarfgnas s'incline.
-Siarfgnas: À l'en voir l'ampleur de ton regard, tu n'as pas réussi à tuer le Porteur. Tu me déçois Emalys. Pourtant, je pensais avoir envoyé le meilleur assassin des Zhayens pour tuer ce merdeux.
-Emalys: Désolé, je compenserai cette perte en vous remenant deux têtes plutôt qu'une.
-Siarfgnas: Ah bon, en quel honneur ?
-Emalys: Dit toi dont que, le messager du roi est nul autre que ce traître d'Arhafuryx.
-Siarfgnas: Bordel. Nous devons agir plus vite par conséquent. Et je veux plus d'homme sur place. Ce traître mérite que je vienne le tuer de mes propres mains.
-Emalys: À vos ordres mon seigneur.

(Juste avant que le soleil se couche, tout prêt du château d'Amakna...)

-Arzryx: Nous sommes presque arrivés, en haut de cette colline, nous verrons le château de toute sa splandeur et nous pourrons enfin s'expliquer.
-Kaylan: Grouille le soleil descend.

Ils y étaient presque. Kaylan allait enfin savoir les réponses à ses questions. Et il pourrait enfin savoir si il pouvait faire confiance à ce Arzryx. Le moment tant attendu depuis ce matin. Ils arrivèrent au sommet de la colline. Essouflés. C'est alors que le sentiment d'inquiétude et de stupéfaction naquit dans l'esprit des deux aventuriers. La peur. Cette peur. Peut-on réellement croire à ce destin ? Le château était bien là, sous leurs yeux. Par contre, il était loin d'être dans l'état qu'il l'imaginait. À leur stupeur.


Le château était en ruine, comme si une géante secousse l'avait destabilisée et piétinée. Des ruines. L'endroit semblait dangereux et désert... comme si c'était une ville fantôme...










À Suivre...



-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-


[HRP] Merci pour les commentaires, ça me motive à écrire jocolor [/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Misstring
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 34
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Jeu 10 Juil - 10:15

Mais qu'est-ce qu'il s'est passé??? Il a été démoli par un troupeau de bouftous enragés? Ou par des tofukaz?

vite la suite... Wink

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black-Flow
Meneuse de revue
Meneuse de revue
avatar

Nombre de messages : 1519
Age : 43
Localisation : See you ...at the Bitter End
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Jeu 10 Juil - 12:36

Merci Sylend.
Si javais su je naurais pas pris tous ces livres dans ma valise, sympatique lecture ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha-woman
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 27
Localisation : Wherever I want
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Jeu 10 Juil - 13:43

Hihi en plus tu sais ménager le suspense Surprised LA SUITE !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Ven 11 Juil - 4:12

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

[Chapitre 4] Les Ruines

Souvenez-vous de ce matin même. L'équinox du jour change constamment. Nul ne peut réellement prédire ce qu'il se passera dans la prochaine heure. Même, sans doute, une voyante ne peut prédire réellement en quoi est constitué les lignes du destin. Une briève aperçue ? Probable, mais aucun être humain et inhumain peut réellement prédire ce qui se passera demain. Kaylan et Arzryx était dans ce qu'on peut appelé, une faille du destin. Le changement était constant. Maintenant, devant eux, le château était en ruine. L'oeuvre des Zhayens ? Ils n'attaquaient que lorsque la lune arborait le ciel d'un calme harmonieux. Quel était l'ampleur de la mission que le roi voulait réellement lui confier ? Ces questions semblaient sans issues.

-Kaylan: On se dépêche.
-Arzryx: Quoi ?
-Kaylan: On doit entrer dans le château.
-Arzryx: Tu es fou... et si les Zhayens nous attendaient à bras ouvert ?
-Kaylan: Tu me l'as expliqué clairement 'zryx. Ils attaquent que la nuit.
-Arzryx: Sauf, si Siarfgnas sait que je suis avec toi.
-Kaylan: Pourquoi ?!
-Arzryx: Il veut ma mort Kaylan. S'il sait que je suis ici, il arrivera dans les minutes qui suivent... Ils ont un zaap secret dans leur repère, leur permettant ainsi de rejoindre une quelconque place en quelques secondes.
-Kaylan: Allez vient !

Kaylan tira Arzryx par les manches. Il était déterminé à connaître sa mission. Cette fois, plus de retour en arrière. Amakna était probablement en danger désormais en n'ayant plus de roi à son trône. Arrivé sur les abords du château, les portes principales étaient coincés à cause des éboulements. Rien ne peut arrêter la détermination d'un Iop. Kaylan défonça la porte et ils furent à l'intérieur en peu de temps. C'était vide. Même les établis et ateliers étaient complètement vide. Kaylan et Arzryx décidèrent de monter dans la tour principale, celle de la salle du trône du roi Allister. Tout comme le reste du château, elle était déserte, comme si tout être avait disparu en ces lieux si imposants. C'est alors qu'ils remarquèrent une lettre sur le sol. Elle était recouverte de poussières, ne nous permettant pas d'identifier depuis combien de temps elle y était. Kaylan la saisit et il la lue à voix haute, afin qu'Arzryx recoive lui aussi les informations.



Kaylan, Arzryx, à l'heure où vous lirez cette lettre, je ne serai peut-être plus de ce monde.Hélas, pendant que j'écris cette courte lettre, le château est envahi par une horde de créatures aussi sombres que meurtrières.À l'arrivée de l'aube nouvelle, nous ne savons plus quoi faire. Nous somme coincés dans la salle du trône.C'est une question de temps avant que ces créatures défoncent les portes. Amakna n'a plus qu'un espoir,et cette personne est toi,Kaylan, porteur de la clé du destin. Tu possèdes en toi une clé, que seul le guerrier divin peut en faire extraire les pouvoirs légendaires. Si tu meurs, ton meurtrier pourra récupérer la clé du destin qui est en toi.Prends garde porteur, une créature malsaine qui prend le contrôle de la clé se verra attribuer un pouvoir d'une puissance démentielle. Trouve de vaillants soldats pour t'épauler et rejoins moi à la cité de Selia, qui comme tu sais probablement, se situe au nord de Tainéla. Ce n'est pas dur à manquer, c'est une des plus grandes villes marchandes de Djaulanta. Tu as 72 heures poury arriver coûte que coûte, sinon tu ne pourras plus compter sur moi pour réaliser la prophétie de Sereimul. Je t'expliquerai ta mission une fois parvenue à Selia, puisque cette lettre pourrait tomber entre de mauvaises mains. Aurevoir.


L'ombre du grand chêne,
Celui de la hargneuse haine,
Où le seuil de la peine,
Rencontre la pénible graine,
Par la force invisible du mécène,
L'obscur désir devint obscène.


Allister



Un tremblement de terre résona à travers le château.

-Arzryx: Merde, ils sont ici !
-Kaylan: Les Zha...

Un sourd bruit résonna derrière eux. Une explosion. Deux Zhayens firent leur apparition dans cette ouverture créée par l'explosion. Tous les deux étaient revêtus de cette cape noire marqué par le symbole Zhayen et ils portainet un masque noir, sans doute pour montrer leur appartenance au clan. Déjà, les Zhayens fonçaient droit sur eux. Kaylan et Arzryx sortirent de la salle du trône et ils refermèren la porte derrière eux.

-Kaylan: Merde...
-Arzryx: Il est ici !!!
-Kaylan: Qui ça, celui qui te cherche ?
-Arzryx: Oui, mais pire. Je t'explique plus tard. Grouillons-nous ! Arathecapumarhim Selfagusfalatae
-Kaylan: C'est quoi cette incantation de merde ?
-Arzryx: Un Mot de Protection. On devrait être protégé pendant quelques minutes, le temps de sortir.

Tout près des portes du château, juste avant de sortir, celles-ci fut saccagées d'un coup sec et une belle jeune femme fonçait sur eux. Elle ne ressemblait nullement aux autres Zhayens. Elle était naturellement habillée, ses cheveux foncés descendaient jusqu'au bas de son dos. Sa peau semblait si saine... Les épaules larges, elle semblait avoir du caractère. À la vitesse qu'elle fonçait avec son arme, et dans son regard, c'était la colère qui l'animait. Kaylan sortit son épée afin de parer son attaque, mais déjà, elle avait prévu cette formalité et elle fut en un éclair derrière le porteur et elle s'empara de son épée. Elle dissipa le mot de prévention et elle projetta Arzryx contre un mur de brique en le tenant bien par le colet. Kaylan n'ayant plus d'épée, il fit un bond devant la femme et il tenta de lui aggriper son poignet. En vain, celle-ci riposta avec un coup de coude dans le ventre et Kaylan perdant son souffle, posa genou au sol.

-Kaylan: Resplendissante, Intelligente et Rapide...
-Jeune Femme: Tu disais ?
-Arzryx: J'ai mal...
-Kaylan: Que fais une aussi belle femme dans ces environs, et d'ailleurs, qui es-tu ?
-Jeune Femme: Pourquoi te répondrais-je ?
-Kaylan: Parce que je n'ai pas envi de mourir sans savoir le nom de mon assassine.
-Jeune Femme: Dommage, mon but n'est pas de tuer.
-Arzryx: C'est quoi alors ?
-Jeune Femme: Devant le château, il y a des Zhayens. À moins que vous voulez périr ici, je vous conseille de me suivre. Je connais ces lieux.

La jeune femme partit vers l'opposé des portes. D'un pas hésitant, Kaylan et Arzryx la suivèrent, mais il la perdit de vue. C'est à ce moment que le château se m'y à s'effondrer complètement, tel un château de sable qui se fait piétiner par l'eau.

-Kaylan: Merde tout part en ruine.
-Arzryx: Ouais et on est poursuivi Kay'.
-Kaylan: Hein ?
-Arzryx: Un Zhayen nous poursuit...
-Kaylan: Merde !
-Arzryx: Ouais, merde !
-Kaylan: Je suppose c'est celui qui voulait nous tuer et c'est celui qui te manipulait ?
-Arzryx: Juste.
-Kaylan: Parle moi de lui..
-Arzryx: Occupes toi d'avancer et de sortir d'ici en vie.
-Kaylan: On a le temps de parler...
-Arzryx: Ce que tu dois savoir sur lui, c'est qu'il s'appelle Emalys.
-Kaylan: Emalys... ça me dit quelque chose...
-Arzryx: Hein ?

Ils venaient d'atteindre l'extérieur du château. Un combat se déroula déjà sous leurs yeux. La jeune femme affrontait un Zhayen. Elle avait été blessé, le sang coulait sur son abdomen. Arzryx tenta d'aller y porter secours, mais il fut littéralement projeter vingts pieds plus loin, Emalys les avait rejoint par derrière.

-Emalys: Shade, arrête c'te plaisanterie et laisse moi gèrer ces infâmes humains.

Le Zhayen qui affrontait la jeune femme disparue.

-Emalys: Tient donc, Kaylan l'enfoiré de porteur, Arhafuryx le fourbe et Arielle la conne de Sanhmaylay. Joli trio. J'en suis presque ému.

Tous trois se regardèrent.

-Arielle: Tu es toujours aussi con toi, ça ne changera jamais.
-Emalys: Dommage, aujourd'hui ce n'est pas toi je veux, mais les deux bouffons à côté de toi.
-Arielle: Tu pourchasses encore la prophétie avec tes petits copains les Gayzous ?
-Emalys: Ferme-là, idiote.
-Arielle: Tu payeras pour ton insolence.
-Emalys: Et toi, pour foutre ton nez là où ça ne te regarde pas.
-Kaylan: TAISEZ-VOUS !

Un bref silence retentit.

-Kaylan: C'est quoi cette prophétie et pourquoi suis-je le seul qui ne soit pas au courant ?

Emalys se mit à rire.

-Emalys: C'est ici que s'achève votre parcours.

Des dagues se matérialisèrent dans ses mains.
Le combat était engagé. 3 contre 1.








À Suivre...


-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Chrono -,,-
Grand Kokotier
Grand Kokotier
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Localisation : GPS !!
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mar 15 Juil - 3:22

Bah alors et la suite? ._.

Par contre un ptit truc qui me gène la dedans ^^'
Si je peux me permettre Mad

L'univers de dofus est censé être quelque chose d'épique et le langage que tu utilise de temps à autre ne colle pas réellement a l'idée que je me fais de cet univers.
Enfin bon ce n'est que mon avis, mais vu que j'ai toujours eu l'habitude d'être franc et que je trouve le rp pas mal du tout...
Voila voila, bonne continuation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mar 15 Juil - 5:19

( Bah toute histoire originale se doit de différer de cet univers. Les répliques, elles sont dignes du personnage que j'ai créé, et non du personnage de la classe en tant que tel. De toute manière, le seul qui est supposément atypique aux classes dofusiennes, c'est Kaylan, le héro principal.
Fin Bref' )

( Petite Capsule Personnages )

Kaylan: Iop, parfois stupide et insaisissable, il peut devenir facilement colèrique. Mature, mais enfantin lorsqu'il s'agit de comprendre les concepts de la vie, Kaylan préfère se fier à sa forte intuition et à son sens de l'initiative. Il est intelligent, seulement et seulement si c'est en lien direct avec le champ de bataille.

Arzryx: À prime abord, Arzryx est un sage Eniripsa qui a peur de tout. Simple, souple, naturel, il est le compagnion idéal qu'on peut se procurer. M'enfin, ceci n'est que supposition. Arzryx a un lourd passé derrière lui... Arhafuryx... un esprit tueur... Est-il vraiment un Eniripsa tout gentil sur lequel tu peux compter en champ de bataille, ou possède-t-il une deuxième personnalité déroutante et enivrante ?

Emalys: Classe indéterminée. Nous savons très peu sur lui, sauf le fait que c'est un Zhayen... et qu'il a les facultés d'un... Sanhmaylay... Qu'est-ce qu'un Sanhamaylay d'ailleurs ?

Arielle: Femme. Classe indéterminée pour le moment. Emalys l'a traitée de Sanhmaylay.... ( Mmmmh, encore ce nom... ) Pourquoi elle connaît Emalys ? Quel est son réel lien avec lui?

Siarfgnas: Chef des Zhayens. Toujours avec ses idéaux suicidaires et démoniaques, dévouant l'esprit Zha, ce Sacrieur dirige un semblant de secte qui veut contrôler Djaulanta... Qui sont réellement les Zhayens ?


Les réponses ? Vous les aurez dans ces prochains chapitres jocolor
D'ailleurs... le Chapitre 5 ne devrait pas tardé, et il devrait vous satisfaire, puisqu'il hum.. apportera des réponses study



Lorsque les croyances nous obsèdent, nos valeurs traditionnelles changent...



( Merci pour le commentaire constructif, j'adore les remarques qui me permettent de m'expliquer plus clairement et/ou, de pouvoir améliorer l'histoire, tout en y ajoutant un p'tit peu de suspence. )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Sylend
CrustenSyl le Pragmatique
CrustenSyl le Pragmatique
avatar

Nombre de messages : 2681
Age : 28
Localisation : -,,-
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mer 16 Juil - 1:00

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

[Chapitre 5] Furtilité bien accrue


L'immensité de ce minuscule monde. Vous savez, il y existe plusieurs étapes dans l'acheminement de votre parcours personnel. Ils vous servent à mieux vous connaître. Le principe fondamental veut que, l'être humain connaît mieux ce qui l'entoure qu'il se connaît. Lorsqu'on se pose des questions qui nous concernent, on tente de chercher une réponse qui finalement n'existe pas. Alors que si on pose comme question: Pourquoi certains jours il pleut, et d'autres non ? La majorité de la population peuvent me dire avec certitudes et précisions ce qu'est le cycle de l'eau. L'évaporation. La condensation. C'est trucs-là quoi. Pourtant, si je demande comme question: Qu'est-ce que l'âme ? Mmmmh. Moment d'hésitation. Incertitudes. Doutes. Certains me répondront que l'âme est issue de Dieu, justement parce que c'est inexplicable. D'autres me sortiront la théorie des doubles. D'autres diront que l'âme est seulement notre inconscient. Alors que certains me diront tout simplement que l'âme n'est là que pour faire réfléchir les gens, et qu'au bout de la ligne, l'âme n'existe pas. Fin bref'. Tout est relatif à chacun.

Des dagues se matérialisèrent dans ses mains.
Le combat était engagé. 3 contre 1.

Kaylan sortit son épée avec violence, mais déjà, Emalys fonçait sur eux. Arielle tant qu'à elle, fonçait sur lui à son tour. La simple idée de la vengeance la rendait plus méprisante, et plus fonceuse. Arielle s'arrêta brusquement et posa sa main sur le sol. Elle disparut littéralement pour réapparaître derrière Emalys, à la stupeur de tous. Ce n'était pas terminé. Emalys disparut dans un brouillard surgissant de nul part. Kaylan fonça dans ce brouillard épais qui s'étendait dans une grosse région. Il devait la sauver. Soudain, un arbre apparut au centre du brouillard. Kaylan prit l'arbre comme chemin de repère. Lorsqu'il arriva près de l'arbre, il vit Arielle qui frappait de toutes ses forces sur Emalys, qui, à l'aide de ses dagues en croix, bloquait tous ses coups. La vitesse des coups prirent rage. La vengeance. Ce sentiment si puissant qui peut permetrte à un être humain d'en tuer un autre. Kaylan décida de venir à l'aide d'Arielle. Il s'avança et bondit derrière Emalys pour le frapper dans le dos. Lorsque le coup fut porter, il disparut tel une ombre qui se déchire.

-Emalys: Vous ne pouvez rien contre moi.
-Arielle: Merde, un double.
-Kaylan: Attention il est derrière toi !

En effet, Emalys avait prit Arielle par derrière et il mit une de ses dagues sous le coup d'Arielle.

-Emalys: C'est terminé Kaylan. Vient avec moi où je la tuerai.
-Kaylan: Laisse la et je viendrai.
-Arielle: Non Kaylan, la prophétie ! Tu ne peux pas le faire.
-Kaylan: Hein !? Qui t'a parlé de prophétie...

Une onde de choc retentit derrière eux et le brouillard se dissipa, leur donnant une meilleure vision des lieux. Derrière Emalys, quelqu'un fonçait sur lui. Arzryx était là, derrière lui, sans aucune arme, mais avec un regard qui prouvait sa colère démentielle. À quelque pas de lui, Emalys se mit à réciter de vieilles incantations sramiques. Plus l'ombre d'un doute, une éclair noire tombait violament du ciel. Si soudainement. Arzryx n'avait pas peur. Il récita des mots éniphriens et il fut absorbé d'une aura blanche. À l'instant même où il reçu l'éclair noire sur lui, il matérialisa une arme dans les mains et il se laissa glisser sur le sol. À la surprise de tous, Arzryx lança son arme dans le vide et à l'aide de mots éniphriens, il repoussa Emalys pour finalement se relever et aggriper la main d'Arielle.

-Arzryx: Nous avons peut de temps pour partir.
-Kaylan: Qu'as-tu fait ?
-Arzryx: Je l'ai immobolisé pendant quelques temps. Nous devons fuir.

Les 3 Aventuriers prirent la fuite dans le boisé menant à Astrub. À l'écart des Zhayens, Kaylan prit la parole.

-Kaylan: Comment es-tu au courante de la prophétie ?
-Arielle: Parce que.
-Kaylan: Explique !
-Arielle: Écoute, si je vous suis, ce n'est pas à cause de la prophétie. D'ailleurs, je ne crois pas à ces trucs là. Moi, je susi en route pour Selia afin d'aller m'acheter une...
-Kaylan: Justement, on s'y rend.
-Arielle: Bah je peux vous suivre jusque là-bas. Ensuite, on se séparera. Et si je connais la prophétie, c'est uniquement parce que lorsque je suis allée mener mon rapport au roi, je suis tombée sur la lettre. Je n'en sais pas plus que toi.
-Kaylan: Et pourquoi t'a-t-il appellé Sanhmaylay ?

Arielle et Arzryx s'arrêtèrent sur place, comme si ce nom était une insulte...

-Arielle: En fait, la copulation entre divers races ne fonctionnent pas comme tu dois le savoir... Mais dans certains cas, exceptionnellement soit-il, il se peut qu'un enfant naît, ayant un père d'une race, et une mère d'une autre race. L'enfant peut parfois mourir parce que son corps ne s'est pas adapté, mais il se peut que l'enfant naît, ayant les facultés de la mère et/ou du père. Autant sur le plan physique que psychologique ou magique. Pour ma part, mon père était un stupide Iop. Il a agressé violament ma mère, qui était une jeune sadidas. À ma naissance, ma mère est morte. Je ressemble beaucoup à mon père, mais j'ai les cheveux et les yeux de ma mère. Du coup, j'ai les cheveux et les yeux de couleur Jade. Et j'ai une partie des facultés à ma mère et à mon père. Il y existe peu de Sanhmaylay en ce monde. Ils se font rare. Emalys fait partie lui aussi de ces gens malchanceux qui possèdent deux races dans le sang. Je l'ai rencontré quand j'étais jeune. Je le croyais mon ami, mais il m'a caché son identité au sein des Zhayens. Du coup, je lui en veux, et lorsque je le croise, j'ai envi de le tuer pour toutes les souffrances qu'il m'a apporté.
-Kaylan: Quelles souffrances ?
-Arielle: Ta curiosité est un vilain défaut.

Ils arrivèrent près d'un puit d'eau.

-Arzryx: Tient, on peut dormir ici. Je suis plus que fatigué, on arrivera seulement demain à Astrub.
-Kaylan: Le temps presse...
-Arielle: Il a raison Kaylan, on est fatigué, et il se fait tard.
-Kaylan: Bon d'accord.
-Arielle: On pourrait en profiter pour faire un petit défi Kaylan. Qu'en penses-tu ?
-Kaylan: Je ne refuse jamais les défis. Tu n'étais pas fatiguée toi ?
-Arielle: Tu as peur d'une femme fatiguée peut-être ?
-Kaylan: Ridicule. Je n'ai pas peur.

Kaylan et Arielle se placèrent face à face. Chacun portant son épée dans ses mains. Arzryx donna le coup de départ. Arielle se sauva...

-Kaylan: Merde, elle se sauve...

Kaylan se mit à courir après elle, tout en faisant des bonds. À première vue, son plan était d'essoufler Kaylan. Pourtant, Kaylan tint bon et il la suivit coûte que coûte. Écartez du campement. Elle s'arrêta brusquement et elle se retourna vers Kaylan. On est plus seul ici... Elle matérialisa un arbre derrière Kaylan et elle fonça dessus lui, épée à la main. Ne comprenant sa démarche, Kaylan se résigna à se préparer à toutes attaques. Très près de lui, elle donna un majestueux coup d'épée. Les lames s'entrechoquèrent et de son autre main, elle poussa Kaylan contre le mur. Il laissa tomber son épée. Elle fit de même et elle s'approcha près de lui. Elle rapprocha son visage contre le sien et elle finit par l'embrasser. Kaylan fut surpris, il ne savait pas quoi faire. Il l'embrassa. Leurs lèvres se frottaient l'une contre l'autre. Le contact entre leur esprit se fit, et les deux aventuriers savouraient leur moment. La passion du moment. Au bout d'une bonne dizaine de minute plutôt envoûtante, Arielle le relacha et plongea son regard dans le sien.

-Kaylan: Pourquoi... as-tu.. fait... ça ? Sa voix tremblotait.
-Arielle: Je t'aime... Kaylan.

Derrière eux un bruit se fit entendre. C'était Arzryx qui les recherchait.

-Arzryx: Bon vous voilà, fait presque une demie-heure je vous cherche.
-Kaylan: Désolé hum... oui on arrive...
-Arielle: Je vais me laver moi, ne venez pas me déranger.
-Kaylan: Ok.
-Arzryx: Ok.

Arielle partit dans un coin écarté à l'abri des voyeurs. Elle sortit un objet rond et brillant et elle le posa sur ses genoux. Elle le frotta et se mit à parler.

-???: Tient. De bonnes nouvelles j'espère ?
-Arielle: J'ai tombé sur ce foutu Emalys, sinon tout semble correct. Le porteur et Arzryx ne se doute pas de mon identité. Ils ne se sont même pas demandés ce que je faisais sur les lieux. Ma couverture est bonne et ils ont bien lu ma lettre.
-???: Emalys !?!? Qu'est-ce que mon fils fait là-dedans ?
-Arielle: J'en sais rien. Mais il est un Zhayen n'oublie pas.
-???: Penses-tu que ton demi-frère agit seul cette fois-ci ?
-Arielle: Je l'ignore.
-???: Restes sur tes gardes, on se retrouve à Selia.
-Arielle: Compris. Aurevoir, père.

Arielle commençait finalement à se laver.


Pendant ce temps où se trouvait Arzryx et Kaylan...

-Kaylan: Merde ! Où est mon sac à dos ?
-Arzryx: Je ne sais pas.
-Kaylan: Je venais de le déposer là en attendant que je fasse le feu !
-Arzryx: Je n'y ai pas touché merde !
-Kaylan: Merde... il y avait la lettre à l'intérieur.
-Arzryx: Je ne l'ai pas touché je te dis ! Merde mon sac aussi a disparu ! Il y avait l'anneau magique du roi dedans !
-Kaylan: Quoi ?
-Arzryx: C'est un objet de... Merde !!
-Kaylan: Quoi ?
-Arzryx: Faut retrouver les sacs !!!

Du haut d'un des arbres, un sourire retentit.

-Sylend: Ce n'est pas pour vous faire peur chers aventuriers, mais vous êtes sur mon territoire. Présentement, le seul faux pas, et vous déclencherez une série de pièges mortels. À vous de choisir, la vie ou la mort ! Hahahaha.








À Suivre...

-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-x-

_________________


Dernière édition par Sylend le Jeu 31 Juil - 10:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sylouette.skyrock.com/
Misstring
Ancien Koko
Ancien Koko
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 34
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mer 16 Juil - 14:47

Espèce de petit cochon Sylend :

Citation :
Emalys avait prit Arielle par derrière

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha-woman
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 27
Localisation : Wherever I want
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   Mer 16 Juil - 22:05

Ouch ça devient HOT Surprised ^^ Y aurait-il moyen de changer la couleur des paroles d'Arielle ? Neutral Parce que ça pique les yeux.

Sinon le RP est toujours aussi, bien, toujours le suspense à la fin de tes épisodes x) LA SUITEUH =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques du Destin -> L'Aube du Destin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Un destin funeste
» 25 et 26 avril bfg/netepic a bucheres ( aube)
» [Question] Contraint par le Roc VS Aube (résolu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AnDjaul and Co :: Zone Koko's :: La taverne du York au ski ^^-
Sauter vers: